LeBron James
LeBron James | AFP

Les Lakers s'éloignent sérieusement des play-offs

Publié le

Les Los Angeles Lakers ont pu mesurer une nouvelle fois ce qui les sépare des meilleures équipes NBA cette saison, lors de leur défaite à Toronto (111-98), jeudi. Les Lakers ne sont officiellement pas encore éliminés de la course aux play-offs. Mais après huit défaites lors de leurs dix derniers matches, il faudrait un miracle pour qu'ils se glissent dans le top 8 de la conférence Ouest.

La franchise californienne (11e, 31 v-37 d) accuse sept victoires de retard sur la 8e place, la dernière qualificative pour les play-offs. Elle a pourtant accroché les Raptors jusqu'à la fin de la 3e période, avant que Kawhi Leonard (25 pts) ne fasse son show en début de 4e quart-temps. "On a fait ce qu'il fallait pour rester dans le match, mais pour gagner à l'extérieur face à une très bonne équipe, il faut encore mieux jouer", a résumé Luke Walton, l'entraîneur des Lakers. Son équipe n'est pas armée pour lutter avec les cadors du Championnat: elle n'a réussi que sept tirs primés sur 31 tentés, contre 16 sur 41 pour Toronto.

La star des Lakers LeBron James a bien fini meilleur marqueur de la rencontre avec 29 points, mais son temps de jeu est désormais limité (32 minutes jeudi) pour éviter tout risque de blessure grave qui compromettrait la... saison prochaine. Le triple champion NBA, venu l'été dernier à Los Angeles pour redonner aux Lakers leur gloire passé, n'a pas caché sa frustration.

Dur mentalement pour James

"C'est dur pour moi mentalement, car je suis habitué à jouer plus. Mais l'équipe a pris cette décision de réduire mon temps de jeu pour le reste de la saison, à cause de notre manque de succès", a-t-il rappelé. Le duel entre Indiana et Oklahoma City a tourné à l'avantage de l'équipe hôte (108-106). Le meneur d'OKC Russell Westbrook a pourtant fini la rencontre avec un "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités ou plus) avec 19 points, 14 rebonds et onze passes. Mais il a manqué le panier de la victoire à la dernière seconde.

Pour son retour à Indianapolis, où il a joué de 2010 à 2017, son coéquipier Paul George a marqué 36 points. es Pacers, qui ont pourtant compté jusqu'à 18 points de retard, ont fini fort grâce à Domantas Sabonis (26 pts) et Wesley Matthews (16 pts, dont la panier de la victoire à deux secondes de la sirène).

A Salt Lake City, la rencontre entre Utah et Minnesota (120-100) a été précédée par une allocution de la propriétaire de l'équipe locale, Gail Miller. Elle a exhorté les supporters du Jazz à montrer qu'ils n'étaient pas racistes après l'incident survenu lundi entre la star d'OKC Russell Westbrook et un spectateur. Le joueur s'était montré menaçant après avoir été la cible de commentaires à caractère raciste. "Personne n'a rien à gagner lorsqu'elle n'y a plus de respect", a prévenu Mme Miller. Le Jazz (6e, 39 v-29 d) a fait un grand pas vers les play-offs avec 24 points de Donovan Mitchell, 10 points et 13 rebonds de Rudy Gobert.

Enfin, Orlando a stoppé l'hémorragie, en battant Cleveland (120-91), et garde une chance de participer aux play-offs. Le Magic est 9e (32 v-38 d) et reste au contact de Miami (8e, 32 v-35 d).

AFP