Kobe Bryant, la star des Lakers
La satisfaction de Kobe Bryant | AFP - GETTY IMAGES

Les Lakers gagnent enfin, les Warriors derniers invincibles

Publié le , modifié le

Le champion en titre, Golden State, a maintenu son cap cette nuit en remportant une nouvelle victoire, sur Denver (119-104) privé de Lauvergne blessé. Les Warriors sont donc les derniers invaincus de la Ligue, après les 34 pts, 10 passes et 7 rbds de Stephen Curry. Toronto a en effet chuté à Orlando (92-87) où Evan Fournier inscrit 11 pts. Bien loin de ce niveau, les Lakers ont remporté leur premier match de la saison, en s'imposant (104-98) à Brooklyn, qui fait donc pire avec 6 défaites en 6 matches.

Le match de la nuit: Orlando - Toronto

Avec une seule victoire au compteur, Orlando pouvait trembler en voyant les invincibles Raptors arriver dans sa salle. Mais les coéquipiers d'Evan Fournier (présent dans le 5 de départ et auteur de 11 points, 1 passe, 1 rebond en 28 minutes) ont réalisé une énorme prestation pour aller glaner leur deuxième succès de la saison (92-87), au terme d'un match acharné. Tobias Harris a été le détonnateur du Magic, avec ses 20 points (et 9 rebonds) et ses lancers francs décisifs qui ont donné deux points d'avance à l'équipe locale en fin de match (88-86).  Victor Oladipo a également sorti un gros match avec 18 points, 7 rebonds et 6 passes, tandis que Watson, venu du banc, prend 12 pts, 5 rbds et 3 passes. A Toronto, c'est la soupe à la grimace puisque l'équipe abandonne aux Warriors le statut de dernier invincible dans la Ligue. Il faut dire que les Raptors n'ont pu compter que sur trois joueurs à plus de dix points: DeRozan (23pts, 7rbds, 2 passes), Lowry (17 pts, 5rbds), Joseph (19pts).

La star de la nuit: Golden State

Cela devient une rengaine. Mais Golden State, le champion en titre, poursuit sa série et devient la dernière formation invaincue dans la Ligue, après sa victoire sur Denver (119-104). Et encore une fois, Stephen Curry a été intenable, avec 34 points, dix passes et sept rebonds en 35 minutes. "J'ai plus d'expérience. Je pense que je suis un meilleur joueur que la saison passée", a-t-il souligné après le match. Le MVP de la précédente saison lance donc un avertissement à toutes les défenses adverses. Et le 5 majeur des Warriors est à la hauteur: Barnes à 21pts et 5rbds, Green à 12pts, 9 rbds et 8 passes, Ezeli à 16 pts et 7rbds, et enfin Thompson, à 18pts, 6rbds et 5 passes. 

Vidéo: Le résumé de Golden State - Denver

Le retour de la nuit: Les Lakers et Metta World Peace

En milieu de semaine, après la quatrième défaite consécutive de son équipe, Kobe Bryant avait averti les fans que la saison serait longue et difficile. Etait-ce pour piquer l'orgueil de ses coéquipiers ou une analyse lucide du potentiel des Lakers, en tous cas, la réponse n'a pas tardé. Après les trois défaites à domicile, la franchise californienne a débloqué son compteur de victoires loin de ses bases, à Brooklyn, en s'imposant (104-98). La star de l'équipe a fait le boulot (meilleur marqueur de sa formation avec 18 points, 3 rebonds et 3 passes), mais c'est surtout l'apport de Metta World Peace qui est à signaler. Après un passage raté et éclair aux Knicks en 2013, puis ses pérégrinations en Chine et en Italie, son retour à Los Angeles avait été accompagné de scepticisme. Lors des quatre premiers matches, il était d'ailleurs resté sur le banc. A 35 ans, chez les Nets, il est sorti de sa boite, n'offrant que 3 points en 17 minutes mais donnant un tout autre visage à la défense californienne. "Il était partout", a admiré Kobe  Bryant, son ami et coéquipier lors du dernier titre des Lakers en 2010. Le  fantasque ailier a été fidèle à sa réputation après le match remporté 104-98:  il a présenté ses excuses au diffuseur de la rencontre pour son rasage et sa  coupe de cheveux bien trop négligés selon lui... Quant à Bryant, il a rappelé son attachement à cette franchise qui l'a fait roi: "Je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, je suis un joueur des Lakers, je  suis un Laker à vie. Je ne vais pas jouer ailleurs, quoi qu'il arrive. Cela n'arrivera pas, le  pourpre et l'or coulent dans mes veines."

Vidéo: La première victoire des Lakers à Brooklyn

Le joueur de la nu​it: Anthony Davis

Avec ses 43 points, le joueur-vedette de La Nouvelle-Orléans a égalé son record personnel en un match grâce à une  adresse impressionnante (14 sur 23 au tir). Il a également capté dix rebonds et  réussi quatre interceptions, mais malgré un sursaut dans le 4e quart-temps, ses  Pélicans, décimés par les blessures, se sont inclinés 121 à 115 face aux  Atlanta Hawks et affichent un bilan catastrophique de cinq défaites en autant  de matchs.

Le chiffre de la nuit: 9000

LeBron James a inscrit 9000 paniers dans sa carrière, passant cette barre lors de la réception de Philadelphie à Cleveland. Il est le 20e joueur de l'histoire, et le 5e en activité, à dépasser ce cap. Et il l'a fait avec la manière avec un double-double (31 pts et 13 passes), bien soutenu par Kevin Love (12pts, 14rbds). Malheureusement, déjà en délicatesse avec son dos, il a reçu un coup à la cuisse gauche dans le 4e quart-temps. Mais son équipe a tout de même remporté la mise (108-102), malgré le double double de Nerlen Noel (18pts, 12rbds).

Le Français de la nuit: Ian Mahinmi

Toujours bien présent dans le cinq de départ d'Indian, Ian Mahinmi a participé au troisième succès de la saison de son équipe lors de la venue de Miami (90-87). Le Français a inscrit 6 points, pris 6 rebonds et délivré deux passes. Mais les lumières étaient bien évidemment sur Paul George, auteur d'un double-double de belle ampleur: 36 points et 12 rebonds face au Heat. Kevin Séraphin n'est pas à pareille fête à New York, où il a disputé moins de 4 minutes du match contre Milwaukee (défaite des Knicks 99-92) et où il a pris un rebond.  

Les résultats

Indiana - Miami 90 - 87
Boston - Washington 118 - 98
Brooklyn - LA Lakers 98 - 104
Cleveland - Philadelphie 108 - 102
New York - Milwaukee 92 - 99
La Nouvelle-Orleans - Atlanta 115 - 121
Orlando - Toronto 92 - 87
Phoenix - Détroit 92 - 100
Golden State - Denver 119 - 104
Sacramento - Houston 110 - 116

NBA