Nicolas Batum
Le Français Nicolas Batum a brillé lors de la victoire de Portland face à aux Clippers. | DOUG PENSINGER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les Français brillent

Publié le , modifié le

La victoire à l'arrachée de Portland face aux Los Angeles Clippers samedi (101-100) doit beaucoup à Nicolas Batum, auteur du deuxième triple double de sa carrière - son deuxième de la semaine ! Tony Parker, lui, continue de briller sur les parquets avec 31 points lors du succès de San Antonio face à Phoenix (108-99).

On n'arrête plus Batum! Avec ses 20 points, 10 rebonds et 12 passes décisives, son record en carrière, l'ancien Manceau a encore compilé au moins dix unités dans trois catégories statistiques, cinq jours après ses 12 points, 10 rebonds et 11 passes lors d'une défaite à domicile face à Washington. 

Nicolas Batum, arrivé en NBA en 2008 à 19 ans, a accompli son exploit en captant dans l'ultime seconde de jeu le rebond d'un tir manqué par Jamal Crawford, point final d'un retour au score impressionnant des Trail Blazers. Menés de 9 points à 2 min 30 sec de la fin, ils ont inscrit 10 points d'affilée tandis que les Clippers manquaient leurs cinq derniers tirs pour encaisser leur quatrième défaite consécutive.

Noah frôle le triple double

La soirée de samedi n'est pas passée loin d'être historique pour le basket tricolore si Noah avait lui aussi réalisé un triple double, deux jours après la sélection de deux Français pour le All Star Game (Noah, Parker). Il s'en est fallu d'un petit point pour que le pivot des Bulls atteigne cette marque, avec 9 points, 17 rebonds et 10 passes lors du lourd revers de Chicago à Wahington (86-73). Noah, qui a joué 43 minutes sur 48, doit donc se contenter de son 22e double double en 42 matches cette saison.

En panne offensive, les Bulls n'ont eu que 40% de réussite au shoot et ont  perdu 16 ballons face à des Wizards pour lesquels le Guyanais Kevin Séraphin a cumulé 4 points et 5 rebonds. Avant-dernier de NBA, Washington relève peu à peu à peu la tête avec sept victoires sur ses dix derniers matches. 

Parker sur son 31

Tony Parker a lui continué de briller sur les parquets en amassant 31 points lors de la victoire de San Antonio à domicile face à Phoenix (108-99), avec une  adresse assez remarquable aux tirs (13 sur 17). Le meneur de jeu des Spurs a effectué 7 passes décisives et 2 interceptions, palliant à nouveau parfaitement l'absence de Tim Duncan (genou). Il a notamment pris le contrôle dans le dernier quart temps en aidant San  Antonio à se détacher au score avec ses 11 points et 5 passes décisives.

Boris Diaw a enregistré 11 points et 3 rebonds alors que Nando de Colo n'a pas participé à 16e victoire d'affilée des Spurs à domicile. Après un beau match vendredi à Washington, Mickaël Gelabale a été discret lors de la défaite de Minnesota à Charlotte (102-101), compilant seulement 4  points et 2 rebonds en 21 minutes dans un match qui a permis aux Bobcats de mettre fin à une série peu enviable de 16 défaites d'affilée à domicile.

 

Victor Patenôtre

NBA