Trevor Ariza (Washington Wizards)
Trevor Ariza a martyrisé la défense des Bulls | WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les Bulls au bord du gouffre

Publié le , modifié le

Equipe surprise de la saison régulière, les Bulls de Joakim Noah ne sont plus qu'à une défaite de l'élimination au premier tour des Playoffs. Ce dimanche soir, ils se sont inclinés (98-89) pour la troisième fois par les Washington Wizards qui ont pu compter sur Trevort Ariza (30 points) en l'absence de Nene, suspendu.

La belle histoire est sur le point de se finir à Chicago. Orphelins de Derrick Rose, blessé, puis de Luol Deng, transféré, les Bulls avaient réussi l'exploit de se hisser à la 4e place de la saison régulière à l'est, s'offrant ainsi l'avantage du terrain pour le premier tour des Playoffs. Un avantage du terrain qui a volé en éclat, tout comme les espoirs des fan de cette franchise mythique qui voit la fin toute proche. Pourtant, ce dimanche soir a NBA avait donné un petit coup de pouce aux Bulls en suspendant Nene pour une rencontre, lui qui avait tant fait souffrir Joakim Noah, pourtant meilleur défenseur de la saison. Mais ça n'a donc pas suffit. Les Wizards entament la rencontre avec un 14-2 et terminent le premier quart temps avec un avantage de dix points (28-18). Ce retard, les hommes de Tom Thibodeau vont le traîner comme un boulet pendant tout la rencontre. L'écart grimpera jusqu'à 23 points en milieu de la partie alors que les Bulls n'ont jamais mené durant les 48 minutes de la partie.

Gibson n'a pas suffi

Le bourreau des Bulls s'appelle Trevor Ariza. Auteur de 30 points, l'ailier de DC a porté son équipe avec un pourcentage excellent derrière l'arc (6/10) et 8 rebonds. Wall (15 points et 10 passes), Beal (18 points) et Gortat (17 points) ont apporté leur pierre à l'édifice alors que Taj Gibson a réalisé son record en carrière dans le camp d'en face (32 points). L'intérieur de Chicago a été bien seul malgré l'excellent match de Noah (10 points, 15 rebonds et 5 passes). Cette équipe de Chicago manque de talent offensif et souffre quand sa défense ne prend pas le dessus. Il reste encore une lueur d'espoir à Noah et ses coéquipiers. Nul doute qu'ils tenteront tout pour l'entretenir.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot