La joie immense de LeBron James au coup de sifflet final dans les bras de Kevin Love
La joie immense de LeBron James au coup de sifflet final dans les bras de Kevin Love | EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

LeBron James a réussi son pari, les Cleveland Cavaliers remportent le titre NBA devant Golden State

Publié le , modifié le

Ville maudite hier, Cleveland est sur le toit de la NBA. Au terme d'un match 7 fabuleux (93-89), les Cleveland Cavaliers de LeBron James remportent le premier titre de la NBA. Le "King", logiquement élu MVP des Finales, revenu dans l'Ohio pour offrir ce sacre à tout un état, atteint l'objectif de toute une vie.

Ils l'ont fait: les Cavaliers sont revenus de 3-1 pour remporter le titre NBA, ce qu'aucune équipe n'avait réussi. Il l'a fait: LeBron James emmène Cleveland dans son sillage vers un titre NBA. "Je reviens à la maison", c'est par ces mots que le meilleur joueur du monde avait annoncé son retour voilà deux ans. Aujourd'hui, c'est avec le trophée de Champion NBA sous le bras que LeBron James va revenir à Cleveland.

Un match 7 c’est une histoire de privilégiés. Joueurs, coachs, spectateurs, commentateurs, tout le monde sait que le moment va être historique. Une particularité qui rend les joueurs aussi intenses que nerveux. Intense et nerveux, deux adjectifs qui collent parfaitement au début de match entre les Warriors et les Cavaliers. Beaucoup de déchets mais une lutte de tous les instants. A la fin du premier quart temps, le score est de 23-22 en faveur des Cavaliers qui dominent Golden State aux rebonds (16 dont 7 pour Love dont 4 offensifs et 6 pour LeBron).

Draymond Green superstar​

Il faut attendre le deuxième quart pour que le rythme décolle. Et de quelle manière ! Oublié par la défense des Cavs, Draymond Green fait payer l’affront avec un 5/5 avant la pause (pour 22 points avec 6 rebonds et 5 passes). L’ailier de la franchise de la Baie est l’homme de la première période, celui qui électrise la salle et emmène avec lui ses coéquipiers. En face, LeBron cherche la mire mais fait jouer les autres et claque surtout deux contres en défense, dont un sur Curry. Après vingt minutes de chassé-croisé, les Warriors se détachent en fin de second quart temps pour mener de sept points avant de rentrer aux vestiaires (49-42). Seul hic, Steph’ Curry sort pour trois fautes et en est à 2-6 à trois points.

Une défense étouffante

Alors que l’on se dit que l’écart créé par Golden State est déjà important, J.R. Smith en a décidé autrement et débute le troisième quart par deux paniers à trois points et un autre à mi-distance. Malgré Thompson qui artille aussi, Cleveland égalise dans un début de période juste parfait (54-54). Intenses comme le réclame un match 7 des Finales NBA, les joueurs de l’Ohio sont exceptionnels en défense et repassent devant grâce à un incroyable Kyrie Irving (68-61, 4’ à jouer en troisième quart) mais le champion en titre ne rompt pas. Il était de toute façon écrit que ces Finales ne pourraient que se jouer dans un ultime quart au suspense insoutenable (76-75 Warriors avant les douze dernières minutes).

Irving, si jeune et si serein

Jusqu’ici beaucoup trop discrets, Curry et Thompson retrouvent le chemin du cercle à six minutes de terme pour remettre Golden State sur le chemin du titre sur deux tirs phénoménaux (85-83). Alternant le bon et le moins bon, Curry souffre toujours néanmoins et à trois minutes du terme, les deux équipes se tiennent toujours (89-89). La tension est à son comble, la fatigue aussi. Les paniers se font de plus en plus rares. A une minute du buzzer, Irving trouve la mire de très loin et donne trois points d’avance aux Cavs avant le 1/2 de LeBron James aux lancers-francs (93-89). La dernière action est confuse, le reste l'est beaucoup moins. Auteur du troisième triple-double dans un match 7 des Finales NBA (27-11-11), le "King" est champion NBA pour la troisième fois de sa carrière, la première avec sa ville de Cleveland. Qu'importe qu'il soit encore loin des six titres de Michael Jordan, LeBron James est tout proche de Sa Majesté dans le panthéon du basket.

Les meilleures actions de la partie

La remise du trophée et la célébration des Cavs

NBA