Lance Stephenson (Indiana Pacers) tente d'endiguer la puissance de LeBron James (Miami Heat)
Lance Stephenson (Indiana Pacers) tente d'endiguer la puissance de LeBron James (Miami Heat) | AFP PHOTO / MAXIM MARMUR

LeBron James et Miami gardent le cap

Publié le , modifié le

Méconnaissable en première période, le Heat a finalement et facilement pris la mesure des Indiana Pacers dans le match N.3 de la finale de conférence Est 99 à 87, samedi. Toujours invaincu à domicile depuis le début des play-offs 2014, Miami mène désormais par deux victoires à une et peut enfoncer le clou dès lundi lors du match N.4, toujours dans sa salle.

Il a toutefois fallu attendre la cinquième minute de la 3e période pour que  le double tenant du titre NBA passe en tête (51-50). Jusque là, LeBron James et ses coéquipiers avaient multiplié les  approximations (5 ballons perdus dans le 1er quart-temps, 15 au total, 54,4% de  réussite au tir) et buté sur la défense des Pacers, la 2e plus hermétique de la  NBA. 

Indiana, avec Roy Hibbert en feu en première période (10 points pour un  total de 16) et Paul George opérationnel (17 pts) malgré une commotion  cérébrale lors du match N.2, a rapidement distancé le Heat qui a compté jusque  quinze points de retard (37-22) dans le 2e quart-temps. "Notre première période a tout simplement été horrible, on n'arrivait pas à  trouver le rythme, la défense d'Indiana nous gênait beaucoup", s'est félicité  Erik Spoelstra, l'entraîneur de Miami.

Ray Allen décisif

Le Heat a fini par trouver la solution, aidé il est vrai par l'inefficacité  d'Indiana à trois points (28,6%) et une fébrilité croissante au fil du match  (17 ballons perdus). "On a réussi à bouger cette défense et à trouver les espaces pour nos  +shooters+", s'est félicité LeBron James qui a quitté briévement pour soigner  une douleur musculaire. "Il faut qu'on impose notre basket, on est une équipe offensive", a-t-il  insisté. Le quadruple MVP a marqué 26 pts, (9 sur 14 au tir), pris 5 rebonds et fait  7 passes, mais il a bien été épaulé par Dwyane Wade (23 pts, 9 sur 16 au tir)  qui monte en puissance à chaque match et par l'incroyable efficacité dans le 4e  quart-temps à trois points de Ray Allen (16 pts au total, 100% à 3 pts). 

Malgré un ultime sursaut d'Indiana revenu à deux points dans la dernière  période (76-74), le Heat n'a plus tremblé et a définitivement distancé son  adversaire. Le vainqueur de ce duel sera opposé en finale soit à San Antonio, soit à  Oklahoma City. Avant le match N.3 de la finale de conférence Ouest dimanche, les Spurs  mènent par deux victoires à zéro. Une réédition de l'épique finale 2013 entre Miami et San Antonio disputée  en sept matches semble de plus en plus probable.

AFP