Stephen Curry face à LeBron James en match de pré-saison
Stephen Curry face à LeBron James en match de pré-saison | AFP

LeBron James en jaune, les Celtics en outsiders, Parker en terre inconnue… C'est l'heure de la reprise en NBA !

Publié le , modifié le

Une nouvelle saison NBA débute dans la nuit de mardi à mercredi et pour le moment, après les matches de pré-saison, il y a plus de doutes que de certitudes. Les amoureux de la grosse balle orange attendent ce moment depuis quatre mois et les duels de pré-saison n'ont pas encore tout à fait donné le ton de cette 73e édition du championnat nord-américain de basket.

Le duel Boston-Philadelphie ouvrira les débats d'une saison régulière comptant 1230 matches. Le tenant du titre Golden State qui a judicieusement recruté DeMarcus Cousins (dans l'unique secteur de jeu qui pouvait présenter une petite faille), fait d'office partie des favoris à sa propre succession. Avec désormais cinq All-Star dans ses rangs (Curry, Thompson, Durant, Green, et Cousins), l'effectif du champion n'a pas d'équivalent. Pour  le coach Steve Kerr, cette saison est "peut-être la dernière chance de titre". S'ils ont bien raflé trois titres lors des quatre dernières années (2015, 2017 et 2018) les Warriors et leur maître à jouer Stephen Curry peuvent nourrir quelques craintes, notamment du côté de Boston.

Depuis une saison 2014-2015 compliquée, les Celtics ne cessent de progresser. Le renfort l'an passé de Kyrie Irving a clairement marqué un tournant pour la mythique franchise de Boston. De là à dire que l'équipe détentrice du record des titres ira chercher une 18e couronne…
Reste à savoir aussi dans quel état d'esprit et de forme se trouve Houston. Chris Paul est finalement resté à coup de millions de dollars, James Harden, MVP la saison passée, reste la valeur sûre, mais un doute subsiste sur Carmelo Anthony qui sort d'une saison bien terne avec le Thunder. "Le titre de champion est clairement notre objectif", a assuré Harden. "Etre MVP, c'est bien, mais ce qui me motive, plus que jamais, c'est ce titre de champion", a estimé "The Beard". Le choc du 15 novembre face à Golden State pour le remake de la finale de Conférence Ouest (perdue 4-3 par les Rockets) en fait déjà saliver plus d'un.

LeBron James en Californie, Tony Parker en Caroline du Nord

Après une 11e saison (non consécutive) avec les Cavs, LeBron James a décidé de s'envoler cette fois pour la côte Ouest, rejoignant  la douceur de la Californie et les incontournables Los Angeles Lakers. La présence de King James avec ce maillot qui rappelle les exploits de Magic Johnson et Kareem Abdul-Jabbar sera-t-elle suffisante pour revoir les Lakers sur le haut du panier ? Pour les nostalgiques des duels Jordan-Magic, voir un tel joueur porter le jersey jaune et violet avec le N.23 a déjà une saveur particulière… Son premier match, le 18 octobre, face à Portland s'annonce intense.
Cette saison sera par ailleurs l'occasion de revoir une dernière fois sur les parquets Dwyane Wade. Après la retraite de Manu Ginobili, l'arrière de 36 ans qui a "tout donné pour ce sport" a rempilé pour sa 16e saison avec le Heat.

Côté Français aussi, il demeure quelques doutes. Il va falloir s'habituer à voir Tony Parker avec son nouveau maillot des Hornets de Charlotte. Mais il aura du mal à oublier ses 14 saisons passées –et ses quatre bagues de champion - avec les San Antonio Spurs.
Si "TP" "n'a plus rien à prouver", Rudy Gobert, désigné meilleur défenseur en juin dernier se prépare à vivre "(sa) meilleure saison". Son objectif à 26 ans est, selon ses propres termes, de "continuer à progresser" et "être un leader". Il faudra suivre également Nicolas Batum qui participer à sa 11e saison avec Charlotte, Evan Fournier qui voudra confirmer sa saison passée avec Orlando ou encore Frank Ntlilikina, 20 ans, qui va vraisemblablement franchir un cap cette saison, notamment sur le plan physique.
Quant à savoir ce que va devenir Joakim Noah… Parti des Knicks, le meilleur défenseur de l'année 2014 n'a plus la cote et se retrouve libre. Pourrait-il changer de championnat, la question peut se poser. Avec ou sans Noah, cette saison est loin d'avoir tout dévoilé.