Les Spurs de San Antonio
La détresse de Tim Duncan et des Spurs | AFP - GETTY IMAGES

Le Thunder foudroie les Spurs au Texas

Publié le , modifié le

Mené (2-1) dans cette demi-finale de conférence Ouest par San Antonio, Oklahoma City a totalement renversé la vapeur après sa victoire au Texas (95-91) dans le match 5, pour mener désormais (3-2). Grâce aux 35 points de Russell Westbrook (11rbds et 9 passes), ainsi qu'aux 23pts, 6rbds et 5 passes de Durant, sans oublier le double-double d'Adams (12pts, 11rbds), le Thunder est à une victoire de la qualification. Dominés au rebond, les Spurs n'ont pas brillé, à l'image de Parker (9pts, 5 passes).

San Antonio a beau avoir passé pratiquement toute la saison invaincue dans sa salle (une seule défaite), les play-offs sont une autre histoire. Et ce deuxième revers dans leur salle du AT&T Center, après le match 2, pourrait bien être celui de trop, celui qui les envoie hors des play-offs. Après avoir compensé la défaite du match 2 en allant s'imposer à Oklahoma City, les Spurs ont rechuté, et encaissé une deuxième défaite de rang.

Le grand artisan de cette victoire du Thunder se nomme Russell Westbrook. L'habituel "suppléant" de Kevin Durant a suivi le chemin de la star de l'équipe, décisif lors du match 4, pour se fendre d'un double-double magnifique: 35 points, 11 rebonds, à 3/7 à 3 points. "On a fait de bons stops en défense et Russ a été maniac ce soir, nous maintenant dedans", lui rendait hommage KD après le match. Car son équipe a longtemps été menée, étant même à douze longueurs de San Antonio dans le 3e quart-temps. Mais en fin de match, OKC a inversé la tendance, et le dernier tir de Tony Parker, en tête de raquette, pour replacer les Spurs devant à 10 secondes de la fin du match, a trouvé le cercle sans qu'aucun de ses coéquipiers ne puisse prendre le rebond. Le score était alors de (92-91) pour Oklahoma, qui a fini le travail avec un panier spectaculaire de Westbrook, auteur de 7 points, 2 rebonds et une passe dans les quatre dernières minutes de la rencontre. A quatre minutes, SA menait encore 88-82.   

Se qualifier, désormais un exploit pour les Spurs

Avec un Kevin Durant à la hauteur (23pts, 5 passes, 6rbds), un Steven Adams auteur d'un double-double (12pts, 11rbds), sans oublier les 13rbds et 8 points d'Enes Kanter, sorti du banc, Oklahoma City a fait la loi sous les panneaux. Avec 54 rebonds contre 36 aux Spurs, le Thunder s'est offert des secondes chances et a privé son adversaire de précieuses munitions. "Quand vous voulez être une équipe championne, vous devez gagner à l'extérieur. C'est tout", a lancé plein de revanche Danny Green, le joueur texan qui a tout fait pour mener son équipe à la victoire (20pts à 6/8 à 3 points). Malheureusement, il a été bien trop seul. Si Kawhi Leonard termine meilleur marqueur de son équipe avec 26pts, 6rbds et 4 passes, il n'a eu que peu de réussite derrière la ligne (1/4). Et à leurs côtés, les stars n'ont pas eu leur rendement habituel: Aldridge finit avec 20pts et 9rbds à 6/21 aux tirs, Duncan à 5pts et 3rbds (à 1/6 aux tirs). Le 21 des Spurs n'a réalisé son premier dunk qu'à 3 minutes du terme de la première période, ce qui constituait ses premiers points depuis le match 3. Quant à Tony Parker à 9pts, 5 passes et 4 rbds, à 4/12 aux tirs, il finit sur une mauvaise note avec ce dernier panier raté. Quant aux différents facteurs X du banc de Gregg Popovich, ils n'ont rien fait. Boris Diaw s'est contenté de 2pts et 3rbds, Manu Ginobili de 3pts et 2 passes...

Aujourd'hui, Oklahoma City est tout proche de sortir l'équipe qu'on pensait la seule capable de barrer le chemin du titre à Golden State. Lors du prochain match à domicile, le Thunder peut plier l'affaire. San Antonio n'a réussi qu'une seule fois à renverser la vapeur dans son histoire en play-offs lorsque l'équipe a été menée (3-2). C'était en 2008 contre New Orleans. 

Vidéo: Les moments forts du match 5

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze