Marc Gasol sur le bateau de l'ONG Proactiva Open Arms en Méditerranée

La star NBA Marc Gasol vient au secours de migrants en Méditerranée

Publié le , modifié le

La star NBA Marc Gasol a passé plusieurs jours en Méditerranée avec une ONG pour porter secours aux migrants. Le joueur des Grizzlies de Memphis a raconté cette expérience rare pour un sportif de haut niveau et particulièrement poignante.

Pendant que la planète sport n’avait d’yeux que pour les Mondiaux, les stars du basket-ball s’occupent comme elles le peuvent. S’entraîner, faire la fête, ou encore… venir en aide aux migrants. Marc Gasol, le joueur des Memphis Grizzlies, a ainsi passé plusieurs jours en Méditerranée avec une ONG, Proactiva Open Arms, afin d’aider aux interventions de secours pour les personnes tentant de rejoindre le continent européen par la mer.

L’international espagnol a expliqué sa démarche dans une longue interview au journal El Pais, une opération loin des promotions marketing de certains de ses congénères du championnat nord-américain à la même époque. "[En tant que joueur NBA], on doit donner l’exemple, montrer que la situation est grave. Je veux être le témoin direct et sauver les gens" explique Gasol.

Il raconte ainsi une des sorties en mer à laquelle il a pu participer pour secourir plusieurs personnes en situation de grand danger. Le récit donne des frissons. "On a entendu une conversation entre une patrouille libyenne et un navire marchant qui leur demandait de se rendre à un endroit où il y avait une embarcation en difficulté, a expliqué l’Espagnol. Ils se sont rendus sur place, ont pris les naufragés​ […], mais ils ont laissé abandonnées au moins trois personnes. On s’y est rendus et on a vu une femme qui se tenait avec un bras à un bout de bois de moins d’un mètre et on l'a secourue. Il y avait aussi une femme et un enfant morts."

Des actes inhumains, criminels

Dans une eau pleine d’essence et extrêmement salée, les opérations de sauvetage sont très périlleuses pour les différentes organisations comme Proactiva Open Arms, qui avait déjà sollicité Gasol lors de l’été 2017 alors que le pivot était avec sa sélection à l’Eurobasket. "La situation est telle que ça passe au-dessus de mes sentiments personnels. On est en train de parler d’actes inhumains, criminels. […] Je crois qu’on devrait tous apporter notre petite pierre à l’édifice. C’est très différent d’écouter ou lire qu’il y a tant de personnes mortes par ci ou par là. Quand tu vois une personne morte, tu sais qu’elle était au centre de la vie de quelqu’un…"

Depuis le début de l’année, plus de 1 000 personnes sont décédées en Méditerranée des suites de la crise migratoire actuellement entre l’Europe et l’Afrique.

Loris Belin @LorisBelin