Stephen Curry (Golden State Warriors)
Stephen Curry (Golden State Warriors) | RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La nuit NBA : Golden State monte en puissance, Détroit s'affirme

Publié le , modifié le

Golden State retrouve petit à petit son insolente supériorité comme l'a constaté Denver, surclassé (127-108) à domicile samedi, tandis que Détroit prend ses aises au sommet de la conférence Est après son succès devant Sacramento (108-99).

Jamais Stephen Curry n'avait réussi un tel match: le meneur des Warriors a pourtant été sacré meilleur joueur de la saison (MVP) en 2015 et 2016 et compte deux titres NBA à son palmarès. Mais contre Denver, Curry a réussi un match plein, conclu avec 22 points, 11 passes décisives et surtout un "+/-", la statistique qui mesure l'impact d'un joueur sur son équipe lorsqu'il est sur le terrain, de +44, nouveau record personnel. Les champions NBA et grands favoris pour le titre 2018 ont connu pourtant une petite alerte dans la 2e période, mais ils ont mis KO les Nuggets dans le 3e quart-temps avec 43 points, contre 21 seulement encaissés. Pour Kevin Durant, meilleur marqueur de la rencontre (25 pts), les Warriors sont encore en phase de rodage: "Notre entente sur le terrain est de mieux en mieux, mais il y a encore des choses à améliorer", a-t-il noté. "Notre but était de gagner ces trois matches de suite à l'extérieur, la mission a été remplie, il faut confirmer dans notre salle", a prévenu Durant.

Minnesota aussi enchaîne

Avec cette cinquième victoire en six matches, la 7e de la saison, Golden State a bondi à la 2e place de la conférence Ouest, juste derrière Houston (7 v-3 d). Les Clippers ont fait la mauvaise opération de la journée qu'ils avaient abordé en leaders: malgré les 30 points de Blake Griffin, ils se sont inclinés pour la deuxième fois cette saison à domicile (113-104) face à Memphis. "On a été consternant en défense lors des cinq premières minutes du match", a regretté Doc Rivers, dont l'équipe se retrouve 5e (5 v-3 d). La franchise californienne a en effet été débordée par Memphis, Golden State et Minnesota qui a enfoncé Dallas (108-99) grâce aux 31 points de Karl-Anthony Towns.

Les Timberwolves n'avaient plus enchaîné quatre victoires de suite depuis décembre 2012 tandis que les Mavericks n'ont toujours qu'une seule victoire à leur bilan et réalisent leur début de saison depuis 1993-94. A l'Est, Détroit ne fait aucun complexe et pourrait bien perturber le duel attendu entre Cleveland et Boston: toujours invaincus dans leur nouvelle salle, les Pistons ont surclassé Sacramento qui a enregistré sa septième défaite de suite (108-99). Avery Bradley a marqué 24 points et cinq autres joueurs ont dépassé les dix points, ce qui a propulsé Détroit à la 2e place (7 v-3 d).

francetv sport @francetvsport