San Antonio Spurs NBA
Tony Parker décisif face aux Warriors félicité par Manu Ginobili | AFP - NOAH GRAHAM

La nuit NBA au crible : San Antonio confirme son embellie, Nowitzki dans l'histoire

Publié le , modifié le

Les Spurs ont enregistré leur deuxième victoire d'affilée sur le parquet d'une des équipes en forme de ce début de saison, les Golden State Warriors 113-100, grâce notamment aux 28 points de Tony Parker. En tête de la Ligue, Toronto et Memphis ne se lâchent pas. Les deux équipes ont remporté leur septième succès de la saison respectivement contre Orlando (104-100) et les Lakers (107-102). Enfin, l'Allemand Dirk Nowitzki est entré dans l'histoire en devenant le joueur étranger ayant le plus "scoré" en NBA. L'intérieur dépasse une autre légende, Hakeem Olajuwon.

Le match de la nuit : San Antonio vient à bout des Warriors

Les déplacements périlleux réussissent pour l'instant au champion au titre. Après leur succès sur le parquet des Clippers, les Spurs ont signé un nouveau succès probant en Californie face aux Warriors. Une rencontre particulière pour le coach des Warriors, Steve Kerr, ancien disciple de Gregg Popovich et partenaire de Tim Duncan et Manu Ginobili. Malgré son sourire et les embrassades à la fin de la rencontre, l'ancien Bull et son équipe connaissent leur deuxième défaite de rang après le revers à Phoenix. La faute à un collectif des Spurs au rendez-vous : 28 points, 7 passes pour Tony Parker, 17 points pour Ginobili, 19 pour Kawhi Leonard, le double-double habituel de Tim Duncan (12 points, 13 rebonds). "TP" est sorti vainqueur de son duel face à l'un des meilleurs meneurs de la Ligue, Stephen Curry (16 points, 6 rebonds, 5 passes) en inscrivant des paniers décisifs - une pénétration suivie d'un flotteur et un trois points - dans le "money time". C'est le quatrième succès des Spurs pour 3 défaites cette saison. Face aux Lakers vendredi, les champions en titre auront l'occasion, pour la première fois de la saison, de remporter trois matches d'affilée.

Le tweet de la NBA

L'homme de la nuit : Nowitzki dépasse Olajuwon

La star allemande des Dallas Mavericks Dirk Nowitzki est devenue mardi le 9e meilleur marqueur de l'histoire de la NBA et le meilleur étranger. Nowitzki, 36 ans, a inscrit 23 points lors de la victoire de Dallas face à  Sacramento (106-98), ce qui lui permet de totaliser 26.953 points depuis ses  débuts en NBA en 1998. Il a dépassé le Nigérian Hakeem Olajuwon qui a inscrit 26.946 points NBA entre 1984 et 2002 sous les maillots de Houston et Toronto. "J'ai du mal à réaliser que je fais partie de cette catégorie de joueurs", a déclaré Nowitzki qui a fait toute sa carrière à Dallas avec qui il a remporté le titre NBA en 2011. Dans ce match, l'Allemand a été parfaitement secondé par ses lieutenants Chandler Pearsons (19 points), Tyson Chandler (14 points, 11 rebonds) et Monta Ellis (16 points). Le collectif des Mavs - six joueurs à 10 points et plus - a eu raison du talent de Rudy Gay (26 points) et permet à Dallas de signer un cinquième succès en 8 matches. 

Le tweet de la NBA

Le chiffre du jour : 13418

Kobe Bryant est entré dans l'histoire de la Ligue cette nuit. Mais pas sûr que la star des Lakers ait apprécié. En réalisant un très moyen 10/26 aux tirs (28 points au total) lors de la défaite de Los Angeles contre Memphis (107-102), Bryant est devenu le joueur qui a raté le plus de tirs dans sa carrière. Avec 13418 tirs ratés, il a battu John Havlicek, l’ancien joueur des Boston Celtics. Une statistique qui ne le fera pas changer comme le prouve son discours d'après match. "Je ne surveille pas ce genre de choses, mec, a-t-il répondu. Mais pour être honnête, je m'en fous un peu. C'est comme ça. Je suis un arrière et je joue depuis 19 ans dans la ligue", a-t-il expliqué. Son entraîneur, Byron Scott, lui a emboîté le pas assurant qu'il s'en foutait "complètement" et "je suis sûr que Kobe aussi", a-t-il assené. Autre statistiques soulignant la maladresse du "Black Mamba", Kobe Bryant a raté 20 tirs dans au moins 44 matches dans sa carrière. Le 4e plus gros total dans l'histoire de la NBA. Le meilleur de ce classement? Havlicek encore avec 25 matches. Tout ça ne devrait pas dévier Kobe de sa tactique. Il a été très clair à ce sujet : "Il faut venir sur le terrain et jouer. Je ne peux pas me laisser perturber par les critiques. Si tu as peur d'échouer, tu es foutu". Pas sûr que cela aide les Lakers a gagner des matches, eux qui n'en ont remporté qu'un pour six revers.

Vidéo : la rencontre entre Los Angeles Lakers et Memphis

Les surprises de la nuit : Toronto et Memphis au sommet

Au sommet de la Ligue, on retrouve deux équipes inattendues : Memphis à l'Ouest et Toronto à l'Est. Les deux franchises affichent le même bilan : 7 victoires et une défaite. Les Grizzlies ont pourtant eu du mal à se défaire d'une des pires équipes de ce début de saison, les Lakers. Mais Mike Conley (23 points) a parfaitement assuré, comblant les manques de la paire d'intérieurs - Marc Gasol (8 points, 8 rebonds, 9 passes) et Zach Randolph (11 points, 10 rebonds) - qui a évolué éloigné de ses standards habituels. Les Raptors, eux, ont remporté leur 8e succès d'affilée contre le Magic grâce aux 19 points de Kyle Lowry mais aussi les 26 points venus du banc. Toronto a fait la différence dans le dernier quart temps et pour la première fois depuis la saison 2003-2004 a gagné ses cinq premiers matches à domicile.

Vidéo : la rencontre entre Orlando et Toronto

Le Français de la nuit : Evan Fournier frustré

Parce qu'on ne peut toujours parler de Tony Parker, braquons les spots sur Evan Fournier qui continue son bon début de saison. L'arrière d'Orlando a inscrit 24 points lors de la défaite de son équipe contre les Raptors (104-100). Une rencontre agaçante, une de plus, pour l'international français et son équipe : "C’est très frustrant  parce qu’on méritait de gagner" a regretté Fournier. "On a super bien joué pendant trois quart-temps". Depuis le début de la saison, le Français tourne à 17 points de moyenne pour 2,6 rebonds et 2,1 passes.

La phrase de la nuit : la force de caractère de Toronto

"C'était un test pour prouver notre force de caractère  et nous avons obtenu la victoire", a déclaré Dwane Casey, le coach de Toronto.  Menés de 11 points par Orlando après le troisième quart-temps, ses joueurs ont  réussi à renverser la vapeur en dominant le quatrième 32-17. Dans ce dernier quart, avec un cinq totalement renouvelé par rapport au cinq de départ, Toronto a signé un 11-0, revenant à hauteur des Magics, avant de s'imposer sur le fil.

Les résultats de la nuit :

Toronto-Orlando : 104-100
Memphis-Los Angeles Lakers : 107-102
Milwaukee-Oklahoma City : 85-78
Dallas-Sacramento : 106-98
Portland-Charlotte : 102-100
Golden State - San Antonio : 100-113

NBA