Dallas face à Golden State
Dirk Nowitzki prend le meilleur sur Klay Thompson | AFP - GETTY IMAGES

La nuit NBA au crible: Les Warriors orphelins de Curry, les Spurs toujours invincibles

Publié le , modifié le

Privé de sa star Stephen Curry blessé, Golden State a chuté sur le parquet de Dallas (114-91) pour son avant-dernier match de l'année 2015. Les Warriors subissent là leur deuxième revers de la saison en 31 matches, malgré les 21 points de Clark et alors que le Texan Pachulia réalisé un double-double (14pts, 15rbds). Un double-double pour Aldridge (21pts, 12rbds) a permis aux Spurs de poursuivre leur série d'invincibilité à domicile (28e victoire, record de la franchise) en dominant Phoenix (112-79). A noter les 12pts et 7 passes de Tony Parker.

Le match de la nuit: Dallas - Golden State

Un seul être vous manque... Blessé à la jambe, Stephen Curry n'était pas en short sur le parquet de Dallas pour disputer l'avant-dernier match de l'année 2015 avec son équipe de Golden State. Et le leader absolu et incontesté de la NBA a chûté. Ce n'est que la deuxième fois de la saison. Et si les Warriors n'ont pas résisté aux Texans, c'est aussi parce que Klay Thompson n'a pas eu son rendement habituel (10pts, 1rbd, 2 passes en 34 minutes) et que Darymond Green a beaucoup arrosé (4/15 aux tirs, 1/4 à 3pts pour un total de 11pts, 9rbds et 4 passes)). Et avec une adresse à 3 points qui a culminé à même pas 37%, contre près de 52% aux Mavs, il n'y a pas eu de suspense. 18 points de retard à la fin des deux premiers quarts-temps, 23 points à la fin du match, la défaite est large (114-91). Et cette 19e victoire de la saison de Dallas s'est faite malgré l'absence de Deron Williams. C'est d'ailleurs le 4e succès de rang en l'absence du All Star. Nowitzki (18pts, 8rbds), Pachulia (14pts, 15rbds), Matthews (13pts) et surtout Barea (23pts, 6 passes) se sont montrés à la hauteur de cette ultime rencontre de l'année 2015 pour eux. Golden State jouera la nuit prochaine à Houston.

Vidéo: Dallas - Golden State

La performance de la nuit: LaMarcus Aldridge

Arrivé à l'inter-saison au Texas, LaMarcus Aldridge a réalisé un dernier match de l'année de toute beauté. Il a en effet fini la rencontre avec un double-double très convaincant (21 pts, 12rbds), son dixième sous le maillot des Spurs. Et l'équipe texane finit ainsi l'année sur une bonne note, et avec une 28e victoire consécutive à domicile, la 19e cette saison. "Ce n'est pas que nous nous préoccupions du record, mais nous savions que nous réalisions une belle série à domicile et n'avons jamais laissé filer un match ici. Le plus important avec ce record sympa, c'est que nous sentons que nous pouvons encore faire mieux. C'est une situation très agréable de sentir qu'on peut progresser énormément", saluait Tony Parker à la fin du match. Le meneur français a conclu cette 28e victoire de la saison avec 12pts, 7 passes et 3 rbds, juste à côté de Boris Diaw (13pts, 4rbds), tandis que Leonard a bien soutenu Aldridge (19pts) en l'absence de Tim Duncan. Chez les Suns, rien ne va plus avec cette 6e défaite consécutive, et seulement trois joueurs capables d'atteindre les 11 points face à l'énorme défense de San Antonio: Knight (11pts, 4 passes), Chandler (11pts, 10rbds), Warren (11pts). Les Suns joueront à Oklahoma City la nuit prochaine.

L'hommage de la nuit: le public de Boston pour Kobe Bryant

Boston-Lakers, l'affrontement est un choc légendaire de la NBA. Et lorsqu'on parle histoire, Kobe Bryant sort de l'anonymat. Pour ce choc du passé (les Lakers sont derniers à l'Ouest, Boston 8e à l'Est) au Garden, le leader des Lakers a réalisé son premier double-double de la saison, en finissant ses 33 minutes de présence sur le parquet avec 15 points et 11 rebonds. Il était temps pour la dernière saison du All Star, qui en est désormais à 173 double-double en carrière. Il a même eu droit à des "Kobe, Kobe", descendus des tribunes dans la dernière minute de la rencontre. "Je ne peux pas croire que c'est la dernière fois que je viens ici", a commenté Bryant à la fin du match. "J'ai l'impression que c'était hier qu'on disputait ses finales". En 2008 et 2010, Lakers et Celtics s'étaient affrontés en finale de la NBA, pour une victoire de Boston (2008) et une des Lakers (2010). Dans sa carrière, il a gagné 11 matches et subi 12 défaites sur ce parquet du Garden. "J'aurais espéré faire plus pour leur montrer ma gratitude". Mais surtout, son équipe a remporté sa 6e victoire de la saison en s'imposant (112-104) grâce aussi aux 24 points de Clarkson, aux 16pts de Russell et au double-double de Randle (15pts, 12rbds). Les Celtics terminent donc l'année avec un 14e revers, malgré les 24pts et 7 passes de Thomas, les 20pts et 8 passes de Turner, sans oublier les 13pts de Bradley et les 7pts et 8rbds de Sullinger.

Vidéo: Boston - LA Lakers

Le joueur de la nuit: Jimmy Butler (Chicago)

A Chicago, les Bulls et les Pacers se sont rendus coup pour coup. La lutte a été intense, serrée, indécise, et s'est prolongée en prolongation. Et là, en l'absence de Derrick Rose, Jimmy Butler, déjà en feu depuis le début du match (il finit avec 28pts, 4 passes et 4 rbds), a offert la victoire sur deux actions décisives. Avec une remise en jeu et 3 secondes avant le buzzer, il était la cible pour shooter et donner, au mieux, deux points d'avance à son équipe juste après que Ellis s'y soit repris à deux fois pour égaliser avec un tir à 3 points en coin. Mais Butler était pris au marquage. C'est donc Pau Gasol qui a hérité du ballon en tête de raquette pour un alley oop vainqueur du N.21, avec plus qu'une seconde à jouer. Indiana tentait d'égaliser sur un mouvement similaire, mais c'est encore ce même Butler qui empêchait Paul George de trouver le chemin du panier. "Ce fut simplement une passe d'enfer et un incroybale final par deux joueurs qui savent comment jouer", rendait hommage Fred Hoiberg, le coach des Bulls. Il a aussi pu compter sur Aaron Brooks (29pts, 5 passes), alors que l'Espagnol Pau Gasol terminant la rencontre avec un double-double (13pts, 11rbds). Les Pacers encaissent leur 13e défaite de la saison malgré le double-double de Lavoy Allen (10pts, 12rbds), les 19pts, 5rbds et 4 passes de Paul George, les 20pts et 7rbds de George Hill.

Vidéo: Chicago - Indiana

 

Les Français de la nuit

Joffrey Lauvergne était dans le cinq majeur de Denver, qui s'est incliné sur le parquet de Portland (110-103). Il a inscrit 12 points, pris 6 rebonds et délivré 3 passes en 23 minutes. Autre membre de l'équipe de France, Evan Fournier a fourni une bonne prestation avec Orlando, qui s'impose contre Brooklyn (100-93). Il a passé 40 minutes sur le terrain pour 17 points, 5 passes et 3rbds, avec un 3/8 à 3 points. Enfin, Nicolas Batum n'a pas permis à son équipe de Charlotte de finir l'année sur une victoire, lors de la venue des Clippers qui s'imposent (122-117). "Batman" termine avec 19pts, 8rbds et 6 passes. Ajoutons les performances de Tony Parker (12pts, 7 passes) et Boris Diaw (13pts, 4rbds) avec les Spurs.

Résultats de la nuit

Charlotte - LA Clippers 117-122
Orlando - Brooklin 100-93
Boston - LA Lakers 104-112
Toronto - Washington 94-91
Chicago - Indiana 102-100 (a.p.)
Minnesota - Utah 94-80
Dallas - Golden State 114-91
San Antonio - Phoenix 112-79
Portland - Denver 110-103
Sacramento - Philadelphie 105-110

NBA