Stephen Curry
Stephen Curry et les Warriors 2015-16 ont réalisé le meilleur début de saison de l'histoire | Thearon W. Henderson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La nuit NBA au crible : les Warriors étrillent les Lakers et entrent dans l'histoire

Publié le , modifié le

A l'issue d'une nouvelle démonstration collective, les Golden State Warriors ont humilié les Los Angeles Lakers (111-77), dans la nuit de mardi à mercredi. Avec ce 16e succès de rang, la franchise californienne, invaincue depuis la reprise, a donc officiellement réalisé la meilleure entame de saison de l'histoire de la NBA.

Le chiffre de la nuit : 16

C'est fait! Golden State est devenue cette nuit la première franchise NBA à débuter une saison par 16 victoires d'affilée, effaçant ainsi des tablettes les Washington Capitols (1948-49) et les Houston Rockets (1993-94), précédents détenteurs du record avec 15 succès de rang. Les Lakers n'ont comme prévu pas fait le poids face à l'armada de la Baie, qui menait déjà de 19 points à la fin du premier quart-temps (30-11). Le coach Luke Walton a pu faire tourner son effectif, et aucun Warrior n'a joué plus de 30 minutes - ce qui n'a pas empêché Stephen Curry et Draymond Green de briller, avec respectivement 24 points - 9 passes et 18 points - 7 rebonds - 5 passes. En face, Kobe Bryant était en perdition : auteur de 4 points, le vétéran (37 ans) a shooté à 1/14 et continue de vivre une dernière saison en forme de calvaire. 

"Cette série montre que malgré notre titre, nous ne sommes pas tombés dans la facilité, on essaie encore de s'améliorer, on est sur la bonne voie", a souligné Stephen Curry. Les champions en titre ont en effet remporté leurs 16 matches avec 15,6 points d'avance en moyenne, et sont plus que jamais en course pour faire tomber le mythique record des Chicago Bulls de Michael Jordan en 1996 (72 victoires en 82 matches). Le prochain adversaire susceptible de mettre fin à leur série (20 victoires depuis la saison dernière...) est Phoenix, vendredi. Favoris à leur propre succession, les Warriors enchaîneront ensuite avec une série de sept déplacements en 13 jours. Mais rien ne semble impossible pour cet effectif toujours au complet (le seul blessé est... l'entraîneur, Steve Kerr), sans véritable point faible et aux automatismes impressionnants. 

La perf' de la nuit : Paul George

Convalescent la saison passée (double fracture tibia-péroné à l'été 2014), Paul George réalise un retour tonitruant. Déjà auteur de neuf matches à plus de 25 points depuis la reprise, Paul George a explosé cette nuit les compteurs en scorant 40 unités face à Washington, dont un hallucinant 7/8 à trois-points, plus 8 rebonds, 4 passes et 2 interceptions. Grâce à leur ailier, qui fera probablement partie de la course au MVP cette saison, les Pacers se sont imposés dans la capitale (123-106), leur 9e succès en 14 matches. 

Le retour gagnant de la nuit : Derrick Rose

Après avoir manqué les deux derniers matches des Bulls (cheville), Derrick Rose a fait son retour la nuit passée face à Portland. Opposé à un Damian Lillard proche du triple-double (19 points, 10 rebonds, 8 passes, mais 4/22 aux shoots...), le meneur de Chicago a tenu bon (17 points) et la franchise de l'Illinois s'est imposée (93-88). Les Bulls montent sur le podium de la Conférence Est, à hauteur de Miami et derrière Cleveland. L'autre retour, c'est celui des Clippers qui après trois défaites d'affilée, ont réagi en surclassant Denver (111-94). Blake Griffin (18 points, 10 rebonds), DeAndre Jordan (18 points, 11 rebonds) et Chris Paul (15 points, 10 passes) ont tous terminé la rencontre en double-double. 

Les résultats de la nuit : 

Atlanta - Boston 121 - 97
Golden State - LA Lakers 111 - 77
Portland - Chicago 88 - 93
Denver - LA Clippers 94 - 111
Memphis - Dallas 110 - 96
Washington - Indiana 106 - 123

NBA