Draymond Green (Golden State Warriors), lors de la victoire à Memphis (107-122).
Draymond Green (Golden State Warriors), lors de la victoire à Memphis (107-122). | SIPA

La nuit NBA au crible : les stats folles de Draymond Green, New York réclame Oakley

Publié le , modifié le

Dans la nuit de vendredi à samedi, Draymond Green a profité du succès de Golden State à Memphis (107-122) pour réussir un triple-double rarissime en NBA. Ambiance éléctrique au Madison Square Garden, où les Knicks ont encore perdu. Et où les spectateurs ont chanté le nom de Charles Oakley, devenu persona non grata dans l'enceinte new-yorkaise.

LA PERF DE LA NUIT : Green, quel triple-double !

12 rebonds, 10 passes, 10 interceptions… Pour 4 petits points. Draymond Green a signé un improbable triple-double la nuit dernière. Improbable, et rarissime : dans l’histoire de la NBA, un seul joueur l'avait réussi grâce aux interceptions. Il s'agit de Clyde Drexler (26 points, 10 passes, 11 interceptions, puis 25 pts, 10 rbds et 10 in). Mieux, jusqu'ici, personne n'avait réalisé un triple-double sans franchir la barre des 10 points. C'est dire la performance de Green. "La performance la plus dominante que j'ai jamais vue de la part d'un joueur qui a marqué quatre points", a reconnu après coup Steve Kerr, l’entraîneur de Golden State. "Ça mes amis, c'est une incroyable soirée au boulot, s’est enflammé Stephen Curry. Draymond Green nous a montré un petit quelque chose. Enorme ! "

LE MATCH DE LA NUIT : il y a le feu, au Madison Square Garden

A l’Est, rien ne va plus chez les Knicks. Signe qu’ils vivent une semaine cauchemardesque, les New-Yorkais ont concédé leur quatrième revers de rang. Déjà le 33e de la saison. Face aux Nuggets (123-131), Carmelo Anthony a pourtant marqué 33 points, dont 21 dans le dernier quart-temps. Mais la défense new-yorkaise, privée de Joakim Noah, blessé, a sombré. "Les titulaires n'ont pas répondu présent, ils peuvent avoir honte de leur prestation en défense", a regretté Jeff Hornacek, l'entraîneur des Knicks.

"Il y a comme un nuage sur cette équipe après tout ce qui s'est passé ces derniers jours", s'est défendu "Melo", que ses dirigeants aimeraient voir partir. La star des Knicks faisait également référence à l'affaire Charles Oakley, cet ancien joueur emblématique des années 1990 interdit jusqu'à nouvel ordre d'assister à des matches au Madison Square Garden, après avoir été expulsé manu militari en plein match mercredi. Des spectateurs du "Garden" ont chanté le nom d'Oakley et pris à partie James Dolan, propriétaire d’une équipe qui voit les play-offs s’éloigner irrémédiablement.

LE MVP DE LA NUIT : Anthony Davis

Sur le parquet de Minnesota (106-122), la star de la Nouvelle-Orléans a marqué 42 points. Encore, serait-on tenté de dire. C’est la septième fois de la saison que Davis passe la barre des 40 points. Chapeau bas. 

ILS ONT AUSSI BRILLÉ CETTE NUIT : Miami et Washington enchaînent

Impensable il y a encore un mois, Miami se rapproche, lentement mais sûrement, des play-offs. A Brooklyn, le Heat a aligné une 13e victoire consécutive. Soit la plus longue série de la saison. Washington continue de terroriser ses adversaires dans sa salle: devant Indiana (112-107), les Wizards ont signé leur 17e succès d’affilée à domicile. Grâce notamment aux 26 points et 14 passes décisives de John Wall.

L​E TOP 10 DE LA NUIT

[{youtube:https://www.youtube.com/watch?v=TnBB44-X1CE}]

LES RÉSULTATS DE LA NUIT

Sacramento - Atlanta 108 - 107
Phoenix - Chicago 115 - 97
Washington - Indiana 112 - 107
Brooklyn - Miami 99 - 108
New York - Denver 123 - 131
Detroit - San Antonio 92 - 103
Milwaukee - LA Lakers 114 - 122
Memphis - Golden State 107 - 122
Minnesota - La Nouvelle-Orleans 106 – 122

NBA