Tim Duncan San Antonio
Tim Duncan (San Antonio) | AFP

La nuit NBA au crible: le grand bond des Spurs

Publié le , modifié le

Les San Antonio Spurs ont signé leur dixième victoire consécutive dans la salle des Houston Rockets 104 à 103, un succès qui leur a permis de faire un bon considérable pour se hisser à la 3e place de la conférence Ouest. Boston, Brooklyn et Indiana se sont tous imposés et figent les positions.

Dans une ambiance digne d'un match de play-offs, les Spurs ont rappelé à la concurrence qu'ils étaient encore bien en vie et capables de conserver leur titre de champion NBA.
Tout un symbole, l'inusable Tim Duncan a été le grand artisan de ce 54e  succès de la saison avec ses 29 points et, à deux secondes de la sirène, un contre décisif sur James Harden qui s'était auto-proclamé plus tôt meilleur joueur de la saison. Dans ce duel très physique qui pourrait être l'une des affiches du 1er tour des play-offs, les Spurs ont délaissé leur jeu offensif pour sevrer de ballons Harden, limité à seize points, et ont pris pour cible Josh Smith, sur qui ils ont commis douze fautes en seconde partie de match. Sur les 26 lancers francs qui lui ont été attribués, Smith n'en a inscrit  que douze.

Dans la course aux derniers billets pour les play-offs, Milwaukee a fait un pas décisif en s'imposant au Madison Square Garden (99-91) face aux Knicks. Boston, Brooklyn et Indiana se sont tous imposés et conservent respectivement les 7e, 8e et 9e places, tandis que Charlotte, surclassé par Atlanta (104-80), est désormais hors-course.

Dans la conférence Ouest, le dernier billet se joue entre Oklahoma City et  La Nouvelle-Orléans, toujours dos à dos: le Thunder, emmené par l'inévitable  Russell Westbrook (27 pts, 10 rbds) a dominé Sacramento (113-106) et les  Pélicans d'Anthony Davis (19 pts, 9 rbds) ont battu Phoenix (90-75).

Le joueur de la nuit: Tim Duncan. Contre Houston, "Timmy" a montré pourquoi  il était encore considéré à 38 ans comme l'un des meilleurs joueurs de NBA. Il  a inscrit 29 points avec un impressionnant 12 sur 15 au tir, capté dix rebonds et fait deux passes décisives. Le joueur emblématique des Spurs, quintuple  champion NBA, a aussi contrarié James Harden par sa présence physique et ses contres. L'arrière des Rockets avait abordé la rencontre avec le statut de meilleur marqueur de NBA, mais il n'a inscrit que seize points face aux Spurs. Dernière vexation pour celui qui affirmait plus tôt mériter le trophée de MVP, alors qu'il pouvait donner la victoire à son équipe sur la dernière action du  match, il a été contré par Duncan.

Le chiffre de la nuit: 60, les victoires d'Atlanta cette saison, après son  succès devant Charlotte (104-80), une première dans l'histoire de la franchise. Le précédent record de victoires en saison régulière était de 57 en 1986-87 et 1993-94. "Atteindre ce chiffre de 60 est un symbole de notre unité et de notre entente", a assuré Kyle Korver, auteur de 16 points. Les Hawks ont toutefois  quelques soucis: Paul Millsap, leur meilleur marqueur, est touché à l'épaule  droite et manqué son troisième match consécutif.

Le Français de la nuit: Rudy Gobert. L'intérieur d'Utah continue à faire la loi dans la raquette: contre Memphis (défaite 89-88), il a capté 14 rebonds et réussi trois contres, ce qui lui vaut les 14e et 3e places au classement des rebondeurs et contreurs. L'ancien Choletais qui devrait jouer un rôle clef en équipe de France lors de l'Euro-2015 après le forfait de Joakim Noah, a également marqué 14 points. Mauvaise soirée en revanche pour Tony Parker avec deux points, trois passes et deux rebonds en 28 minutes face à Houston. Boris  Diaw, lui, a fini a la rencontre avec 10 pts, 4 passes et 5 rebonds.

Les résultats

La Nouvelle-Orléans - Phoenix 90 - 75
New York - Milwaukee 91 - 99
Atlanta - Charlotte 104 - 80
Cleveland - Boston 90 - 99
Brooklyn - Washington 117 - 80
Détroit - Indiana 103 - 107
Orlando - Toronto 99 - 101
Oklahoma City - Sacramento 116 - 103
Houston - San Antonio 103 - 104
Utah - Memphis 88 - 89
Denver - Dallas 143 - 144 (a.p.)
LA Lakers - Minnesota 106 - 98

Christian Grégoire