Kobe Bryant
Kobe Bryant, ici au lay-up contre Nerlens Noel, a perdu son dernier match à Philly | Mitchell Leff / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La nuit NBA au crible : Kobe Bryant rate son jubilé à Philadelphie

Publié le , modifié le

Dans sa ville natale et face à une franchise qui n’avait pas gagné le moindre de ses 18 premiers matches cette saison, le futur retraité Kobe Bryant (20 points à 7/26) n’a rien pu faire pour éviter une nouvelle déconvenue des Lakers (91-103). Dans le même temps, Cleveland a subi son premier revers à domicile depuis la reprise, surpris par les Wizards (97-85) d’un immense John Wall (35 points, 10 passes).

L'événement de la nuit : Première victoire pour les 76ers! 

La soirée était riche en émotions au Wells Fargo Center de Philadelphie. Non seulement Kobe Bryant, l'enfant du pays, a joué son dernier match dans la ville où il est né et où il a grandi, mais il a aussi laissé les 76ers mettre fin à une série de 18 défaites d'affilée depuis le début de la saison! L'arrière des Lakers commence donc bien mal sa tournée d'adieux, lui qui avait annoncé lundi qu'il tirerai sa révérence à la fin de la saison. Après une entame exceptionnelle (9 points à 3/4 longue distance durant la première minute de jeu!), la superstar de 37 ans s'est éteinte et est retombée dans ses travers : au final, 20 points à 7/26 aux tirs, dont 1/10 en deuxième mi-temps.

Les Lakers deviennent donc la première équipe à chuter contre Philly, qui ne battra pas le triste record des Nets en 2009 en s'arrêtant à 18 revers de suite (28, tout de même, si l'on inclue les 10 défaites de la saison dernière...). Robert Covington (23 points) a été décisif au cours de cette soirée en forme d'hommage pour Kobe, le public se levant pour acclamer chacun de ses paniers. "C'est comme si j'avais vu Dieu", a même assuré le rookie des 76ers, Jahlil Okafor. Malgré cela, la fin de saison - et donc de carrière - risque d'être particulièrement longue pour le "Black Mamba"... 

La perf' de la nuit : John Wall

Il fallait bien cela pour infliger aux Cavs leur première défaite à domicile cette saison. Avec 35 points, 10 passes, 4 rebonds et 5 interceptions, John Wall a réalisé son meilleur match cette saison pour relancer des Wizards mal en point depuis 10 jours (4 défaites d'affilée). Les joueurs de la capitale ont toujours fait le match en tête, contrecarrant parfaitement les plans des derniers finalistes NBA, trop maladroits (33% aux tirs) pour espérer conserver leur invincibilité à la maison. LeBron James a fini la rencontre avec 24 points et 13 rebonds, mais a perdu neuf ballons. Les Cavs gardent la tête de la conférence Est. 

... et Marc Gasol

Le pivot espagnol de Memphis a réussi l'une des meilleures prestations de sa carrière en NBA avec 38 points, nouveau record personnel et un impressionnant sans-faute aux lancers francs (16 sur 16), 13 rebonds et 6 passes décisives à New Orleans. Les Grizzlies se sont imposés (113-104), et le cadet des frères Gasol est devenu le premier pivot depuis David Robinson en janvier 1991 à afficher de telles statistiques dans un match.

Le Français de la nuit : Alexis Ajinça

Propulsé dans le cinq majeur de New Orleans, Alexis Ajinça monte en puissance : il n'a certes joué que 13 minutes, mais a été particulièrement efficace avec 10 points à 5/6. Devenu titulaire quasi-indiscutable en Floride, Evan Fournier a lui inscrit 12 points lors de la victoire d'Orlando sur le parquet des Wolves du Minnesota (96-93). 

Les résultats de la nuit :
Brooklyn - Phoenix 94 - 91
Portland - Dallas 112 - 115 a.p.
Minnesota - Orlando 93 - 96
La Nouvelle-Orleans - Memphis 104 - 113
Cleveland - Washington 85 - 97
Philadelphie - LA Lakers 103 - 91

NBA