NBA Cleveland Miami James
LeBron James et Tristan Thomson (Cleveland) encadrent Chris Andersen (Miami) | AFP - Getty Images Mike Ehrmann

La nuit NBA au crible : James et Cleveland repartent bredouille de Miami

Publié le , modifié le

LeBron James est reparti jeudi les mains vides de Miami où il revenait pour la première fois depuis son départ à Cleveland, tandis que Golden State a concédé une deuxième défaite consécutive. Les Cleveland Cavaliers de "King James" se sont inclinés 101 à 91 face au Heat. Ce 25 décembre n'a guère souri aux grosses écuries, puisque Golden State s'est incliné face aux Clippers (100-86) et le champion en titre San Antonio a chuté à domicile face à Oklahoma City (114-106).

Le match : Miami - Cleveland :

Pour la première fois depuis son transfert à Cleveland en juillet, "King James" a retrouvé ses anciens coéquipiers de 2010 à 2014 et l'AmericanAirlines Arena où il a remporté deux titres NBA, en 2012 et 2013. S'il a été chaleureusement accueilli par les supporteurs, ses anciens coéquipiers, dont son grand ami Dwyane Wade qui l'avait hébergé pour la nuit de Noël, et ses anciens dirigeants qui ont diffusé une vidéo retraçant ses faits d'armes en Floride, ils ne lui ont fait aucun cadeau. Le quadruple MVP est reparti avec une 11e défaite cette saison, pour 17 victoires. Miami restait pourtant sur une cuisante défaite à domicile devant son public face à Philadelphie, la 10e cette saison dans sa salle! Mais à l'image de Wade (31 pts, 5 rbds, 5 passes), le Heat était très remonté à l'idée de retrouver James (30 pts, 8 passes). "Rien ne pourra détruire notre amitié", a assuré James à Wade en quittant Miami. Cleveland reste 5e de la conférence Est (17 v-11 d) et Miami 7e (14 v-16 d). "Nous ne sommes pas encore assez bons", a admis "King James".

Le chiffre : deux 

Comme deux défaites pour Golden State. Los Angeles ne réussit pas aux Warriors: battus par les Lakers (115-105) mardi, ils ont chuté deux jours plus tard toujours au Staple Center, cette fois face aux Clippers. C'est la première fois cette saison que Golden State enchaîne deux défaites. La franchise d'Oakland reste la meilleure de NBA avec 23 victoires pour cinq défaites, mais elle traverse ses premières turbulences avec trois revers en neuf jours et son plus faible total de points inscrits cette saison.

Le rendez-vous manqué : Kobe Bryant et Pau Gasol

C'était selon certains indiscrétions le match de saison régulière le plus attendu par Kobe Bryant, vexé d'avoir vu partir à l'intersaison Pau Gasol, son coéquipier de 2006 à 2014 avec trois titres NBA à la clef, à Chicago. Mais la star des Lakers, ménagé par son entraîneur, a suivi la rencontre en costume et vu l'Espagnol assommer ses coéquipiers avec 23 points et 13 rebonds. Les Bulls se sont imposés nettement (113-93) et Gasol a donné une accolade à Bryant à l'issue de la rencontre. L'esprit de Noël a également rattrapé Bryant: "Il est tout simplement phénoménal", a-t-il déclaré à propos de Gasol.   

Le chiffre : 1279

Le total de matches disputés durant sa carrière par Tim Duncan qui a dépassé contre Oklahoma City AC Green à la 19e place du classement historique de la NBA. Duncan a terminé la rencontre avec 15 points, six rebonds et cinq passes, mais une notation de -34, la pire de sa carrière en NBA.

La décla: Greg Popovych

"On se laisse aller comme si tout nous était dû", s'est emporté Gregg Popovich après la nette défaite des Spurs (114-106) à domicile face à Oklahoma City, pourtant privé de Kevin Durant. Très remonté, "Pop" a critiqué l'ensemble de ses joueurs à l'exception de son leader, Tim Duncan, abandonné selon lui par ses coéquipiers. "Ce qui est triste, c'est que Tim joue tous les soirs et ne trouve pas du répondant chez ses partenaires", a-t-il lâché. Avec six victoires pour huit défaites, décembre 2014 est le pire mois de décembre des Spurs depuis la nonimation de Popovich en 1996. A titre de comparaison, en décembre 2013, ils avaient remporté onze victoires et subi quatre défaites. Un chiffre peut expliquer les difficultés actuelles des Spurs: ils ont débuté la rencontre contre OKC dans une 18e configuration différente, en l'absence de Boris Diaw, fiévreux.

Le Français : Joakim Noah

Le pivot franco-américain des Bulls a encore fait le ménage dans la raquette en captant douze rebonds lors de la victoire de son équipe face aux Lakers (113-93). Il a encore connu beaucoup de déchets au tir avec seulement quatre points et 25% de réussite, mais les Bulls, avec Pau Gasol (23 pts), Jimmy Butler (21 pts) et Derrick Rose (20 pts), ont du répondant en attaque, beaucoup plus que la saison dernière où Noah était sur tous les fronts. Deux autres "Frenchies" ont joué jeudi, Tony Parker (San Antonio) et Kevin Séraphin (Washington) avec 10 pts, cinq passes et trois rebonds pour le premier, huit points et un rebond pour le second. Fiévreux, Boris Diaw (San Antonio), n'a pas été aligné par Gregg Popovich.

Les résultats :

Chicago - LA Lakers 113 - 93
Miami - Cleveland 101 - 91
San Antonio - Oklahoma City  106 - 114
New York - Washington  91 - 102
Los Angeles Clippers - Golden State 100 - 86

francetv sport @francetvsport