Evan Fournier
Evan Fournier | Phelan M. Ebenhack/AP/SIPA

La nuit NBA au crible: Evan Fournier sur un nuage, Tony Parker porte les Spurs

Publié le , modifié le

Deux Français ont particulièrement brillé cette nuit en NBA, avec tout d'abord l'inusable Tony Parker, auteur de 25 points face à Denver, et qui a permis à son équipe des Spurs de s'imposer 109-98. Mais un peu plus tard, c'est surtout Evan Fournier qui s'est (encore) fait remarquer en inscrivant un trois points dans les derniers instants du match opposant Orlando à Minnesota (104-101). A noter par ailleurs le succès de Houston en prolongation face à Portland (107-103).

Le Français du jour
Evan Fournier grandit chaque jour un peu plus, et son dernier match face aux Timberwolves l'a encore démontré. Sur le dernier ballon, l'ancien poitevin a pris ses responsabilités alors qu'il se trouvait devant Tayshaun Prince pour envoyer un brillant trois points scellant la victoire d'Orlando. Fournier a terminé la rencontre avec 26 points, dont cinq shoots longues distances réussis sur sept. Il a également ajouté quatre rebonds, trois passes décisives et trois contres dans ce match remporté 104-101 par le Magic.

Le rebond du jour
Les Rockets ont enfin décollé. Il aura sans doute fallu attendre le licenciement de l'entraîneur Kevin McHale pour voir Houston mettre renouer avec la victoire. Après quatre revers d'affilée, les Rockets ont  arraché la victoire en prolongation face à Portland (107-103). Les 45 points de James Harden (et aussi huit rebonds et onze passes décisives) ont largement contribué à ce succès très attendu. "The Beard" a littéralement dégoûté les Trail Blazers en prolongation en y inscrivant 25 de ses 45 points. Cette défaite est d'autant plus rageante pour Portland que l'équipe avait compté jusqu'à 17 points d'avance.

La phrase du jour
"Il faut que je joue encore mieux et que je sois  encore un meilleur leader pour l'équipe quand Kevin n'est pas là", a déclaré  Russell Westbrook après la victoire d'Oklahoma City face à La Nouvelle-Orléans  110 à 103. En l'absence de Kevin Durant, le N.0 d'OKC a pourtant fini la  rencontre avec 43 points, neuf rebonds et huit passes. C'est la troisième fois  cette saison qu'il marque au moins 40 points.
   
Le chiffre du jour
20, c'est l'âge de Karl-Anthony Towns, le meneur des Minnesota Timberwolves qui est devenu le deuxième plus jeune joueur de l'histoire à finir un match NBA avec plus de 20 points, 10 rebonds et cinq  contres. Contre Orlando, "JWT", premier choix de la Draft 2015, a marqué 21  points, capté 11 rebonds et réussi six contres, mais son équipe s'est inclinée  en prolongation 104-101.

NBA