Rudy Gobert et son coach à Utah Quin Snyder
Rudy Gobert et son coach à Utah Quin Snyder | ene Sweeney Jr. / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La nuit NBA au crible : Davis et Gobert montrent les muscles

Publié le , modifié le

Deuxième nuit de la saison et après les deux chocs d'ouverture, New Orleans a terrassé Houston (131-112) dans le sillage d'un Anthony Davis dominant (32 pts, 16 rebonds, 8 passes, 3 interceptions et 3 contres). Côté Français, Rudy Gobert l'a emporté avec Utah devant Sacramento (123-117) avec une grosse performance (19 pts, 15 rebonds, 3 contres). Tony Parker, plutôt bon en sortie de banc, et Nicolas Batum, assez discret, ont chuté pour leur premier match ensemble avec Charlotte contre Milwaukee (113-112).

• Le match de la nuit : San Antonio démarre bien

L'été des San Antonio Spurs a été mouvementé avec le départ de Kawhi Leonard, MVP des Finales 2014, et la grave blessure de Dejounte Murray, le meneur titulaire. On se demandait comment les Texans allaient entamer la saison face à Minnesota qui a connu un psychodrame avec le faux-départ de Jimmy Butler. Les hommes de Gregg Popovich ont répondu présent avec une victoire arrachée sur leur parquet (112-108) grâce à une belle fin de match de DeMar DeRozan, auteur des six derniers points de son équipe. L'ancien joueur de Toronto est le meilleur marqueur du match avec ses 28 points, 4 rebonds et 4 passes et il a bien été aidé par un LaMarcus Aldridge dominateur au rebond (21 points, 19 rebonds). En face, Towns est passé à côté de son match avec 7 points et 9 rebonds alors que Teague (27 points), Butler (23 points et 7 rebonds) et Wiggins (20 points et 6 rebonds) ont eux fait le boulot.

• Le joueur : Davis déjà incroyable

Il est l'un des favoris à l'obtention du titre de MVP (meilleur joueur) en fin de saison et Anthony Davis a montré pourquoi face à Houston. Opposé à la meilleure équipe de saison régulière de 2017/2018, le pivot des Pelicans a fait étalage de sa classe et de son talent avec une ligne de statistique fabuleuse : 32 points, 16 rebonds, 8 passes, 3 interceptions et 3 contres. Dans le sillage de son leader, New Orleans a remporté une première victoire de prestige face à des Rockets laminés à l'intérieur (131-112). Il faut dire qu'ils sont tombés face au meilleur joueur de la ligue dans le domaine. Et peut-être bien le meilleur joueur de la ligue, tout court.

• Les Français : Gobert dominateur, Parker et Batum chutent

Il est le meilleur défenseur de la ligue en titre, Rudy Gobert peut aussi être une arme offensive de première ordre. Déjà excellent la saison dernière, le pivot de Utah a confirmé avec une ligne de statistique complète dans la victoire de Utah sur Sacramento (123-117). Le pivot français a claqué 19 points, 15 rebonds et 3 contres. Evan Fournier a aussi gagné avec Orlando mais l'arrière du Magic a été peu adroit (5/15 au tir dont 0/5 à 3 points) pour achever la rencontre face à Miami avec 13 points et 5 passes. Titulaire avec les Knicks, Franck Ntilikina n'a pas brillé individuellement (5 points, 5 rebonds, 3 interceptions) mais New York a battu Atlanta (126-107). Enfin, pour en finir avec les Français victorieux, Elie Okobo a joué huit minutes (2 points, 1 passe) dans le succès de Phoenix sur Dallas (121-100).

Eux jouaient pour la première fois sous le même maillot en NBA. Nicolas Batum et Tony Parker ont entamé par une défaite face à Milwaukee (113-112) leur saison avec Charlotte. Si Batum a été très médiocre (5 points, 7 rebonds, 3 passes, 2 interceptions, 2 contres), Parker a monté qu'il pouvait rendre service en sortie de banc avec 8 points et 7 passes décisives.

• Le chiffre : 21

La nuit dernière, Vince Carter a entamé sa 21e saison en NBA ! L'ailier de 41 ans a disputé 24 minutes (12 pts) dans la défaite d'Atlanta face à New York. L'ancien de Toronto, New Jersey ou encore Dallas rejoint ainsi Parish, Malone, Garnett et Willilis, seuls joueurs de l'histoire à avoir joué 21 saisons en NBA. A titre de comparaison, Trae Young, son coéquipier aux Hawks, est né en 1998. Quelques mois plus tard, Carter allait démarrer son immense carrière professionnelle aux Raptors.

• Les résultats de la nuit

Christophe Gaudot @ChrisGaudot