Stephen Curry Golden State Warriors
Stephen Curry a encore confirmé son statut de meilleur joueur de la Ligue | AFP - J PAT CARTER

La nuit NBA au crible : Curry et les Warriors sont ahurissants, San Antonio engrange

Publié le , modifié le

Golden State et Stephen Curry ont terminé leur road-trip de huit matches à l'extérieur par un succès au terme d'un match époustouflant contre OKC (121-118 a.p.). Le MVP 2015 a encore été exceptionnel avec 46 points dont le trois points de la victoire à moins d'une seconde du terme et à plus de 10 mètres du cercle. Les Warriors enchaînent un cinquième succès consécutif, tout comme San Antonio qui a battu Houston (104-94) dans le derby du Texas. A noter la victoire de l'équipe en forme, Portland, à Chicago (103-95).

Le match de la nuit : Curry et les Warriors sont incroyables

Qui les arrêtera? Golden State et Stephen Curry ont été ahurissants face à l'une des meilleures équipes de la Ligue, le Thunder. Sur le parquet d'Oklahoma, l'équipe de Steve Kerr a longtemps été menée, accusant même 12 points de retard (90-78) à 9 minutes de la fin de la rencontre, puis de 4 points à 3 minutes du terme (96-92). Jusqu'ici Kevin Durant s'était occupé de tout : du scoring des siens (37 points et 12 rebonds) et de la défense sur Curry. S'il continuait à enquiller les trois points, Curry n'arrivait pas à combler le retard qui était toujours de 4 points à 14 secondes de la fin (103-99) grâce à un tir longue distance de "KD". Dans la foulée, Klay Thompson réussissait son lay-up (103-101) en pénétration et dès la remise en jeu, les Warriors mettaient en place un pressing étouffant. Durant balançait un touchdown désespéré, récupéré par les Warriors. La gonfle arrivait à Andre Iguodala sur qui Durant faisait faute, lui offrant deux lancers et la possibilité d'une prolongation.

Le MVP des Finales ne tremblait pas malgré une ambiance hostile et boucan de tous les diables. Prolongation. Ce rab de temps où Curry est entré en fusion. D'abord en provoquant la sixième faute et la sortie définitive de Durant - alors que OKC menait de cinq points (108-103) - et ensuite en prenant feu derrière la ligne des 6m25. La dernière possession est exceptionnelle. Le score de 118-118, Russell Westbrook (26 points, 13 passes, 7 rebonds) vient de manquer un tir compliqué. Le rebond est capté par les Warriors, qui donnent la balle à Curry. Pas de temps mort ordonne Steve Kerr sur son banc, le meneur des Warriors remonte le terrain, la défense d'OKC recule et ne monte pas sur celui qui a déjà réussi 11 tirs primés. Il est à 10 mètres et il reste deux secondes, il déclenche... Dedans (121-118). L'enceinte d'Oklahoma s'éteint brusquement, les Warriors explosent de joie. Westbrook manquera le tir de l'égalisation et les Warriors signent un cinquième succès de rang, le 53e de la saison - pour 5 défaites -. Outre Curry, Thompson a été grand (32 points) et Draymond Green précieux (2 points à 0/8, mais 14 passes et 14 rebonds).

Le joueur de la nuit : Stephen Curry

Qu'est-ce qu'on peut ajouter à cette performance monumentale? Que Curry n'a perdu que 3 ballons quand Durant et Westbrook en ont perdu 12 à eux deux. Que Curry a déjà battu le record de trois points réussis en une seule saison (286) - record qu'il détenait depuis la saison dernière - avec 288 tirs primés marqués et qu'il reste encore 24 matches dans la saison régulière. Mais aussi qu'il a égalé le record de trois points en une seul match (12), performance réussie jusqu'ici par Kobe Bryant et Donyell Marshall... Ha, on oublie également de dire que Curry s'est légèrement blessé à la cheville durant la rencontre après un choc avec Westbrook et qu'il est allé se faire soigner au vestiaire. Il a pu revenir, terminer le travail et marquer encore un peu plus les esprits.

Le chiffre de la nuit : 6/7

Damian Lillard a signé un sixième match en 7 rencontres a plus de 30 points avec Portland et les Blazers se sont imposés sur le parquet de Chicago (103-95). Le meneur a inscrit 31 points, pris 4 rebonds et distribué 4 passes. Il a repris ses bonnes habitudes après son match à "seulement" 23 points contre Houston. Malgré un très bon Pau Gasol auteur d'un triple-double (22 points, 14 passes, 16 rebonds), Chicago, privé de Rose et Butler, a subi sa deuxième défaite de rang et pointe à la huitième place à l'Est (30 victoires-28 défaites). Les Bulls sont menacés par Detroit (30-29). La franchise de l'Oregon, elle, est septième à l'Ouest (31-28).

Vidéo : le match Chicago-Portland

La phrase de la nuit : Parker et les Spurs sont contents de rentrer

"Ce match est toujours très dur mentalement car c'est le dernier du road-trip et tout le monde attend de rentrer. C'est une super victoire, tout le monde est resté concentré", s'est félicité Tony Parker après le succès 104-94 dans la salle des Rockets. Les Spurs terminent leur voyage annuel loin de leur base - en raison du San Antonio Livestock Show and Rodeo qui a lieu dans leur salle chaque année - avec un super bilan : 7 victoires, une défaite. Face aux Rockets, San Antonio a décroché son 50e succès de la saison (pour 9 défaites) et a pu compter sur Kawhi Leonard (27 points, 8 rebonds) et LaMarcus Aldridge (26 points, 16 rebonds). James Harden a compilé 27 points et 4 rebonds.

Vidéo : le match San Antonio-Houston

Les Français de la nuit : Parker, Gobert, fortunes diverses

Tony Parker et Boris Diaw ont participé au succès des Spurs contre les Rockets. Le premier a inscrit 15 points et distribué 4 passes en 32 minutes, le second a joué 10 minutes pour 3 points, 2 rebonds, 1 passe. Alexis Ajinca s'est surtout illustré pour ses 4 fautes en 12 minutes lors du revers de New Orleans contre Minnesota (110-112). Le pivot français n'a pas marqué et pris 3 rebonds. Enfin Rudy Gobert a été bon (12 points, 19 rebonds, 6 contres), mais Utah a perdu contre Brooklyn (96-98).

Les résultats de la nuit :

Phoenix - Memphis 111 - 106
Utah - Brooklyn 96 - 98
Milwaukee - Detroit 91 - 102
Oklahoma City - Golden State 118 - 121 a.p.
Chicago - Portland 95 - 103
Houston - San Antonio 94 - 104
La Nouvelle-Orleans - Minnesota 110 - 112
Boston - Miami 101 - 89

NBA