Le joueur des Warriors, Stephen Curry
Le joueur des Warriors, Stephen Curry | AFP - ANDY LIONS

La nuit NBA au crible: Curry booste les Warriors, les Lakers coulent

Publié le , modifié le

Golden State a confirmé son statut de favori de la conférence Ouest en écrasant le Magic à Orlando (118-98) avec un Stephen Curry précis à 3 points (7 paniers primés pour le double MVP de la NBA pour un total de 27 points). Les Lakers ont sombré sur le parquet de Dallas en encaissant le plus gros écart de leur riche histoire (49 points, 122-73). L’équipe de Los Angeles, relégué au second plan derrière les Clippers, voit les play-offs s’éloigner.

Le match du jour : Dallas – LA Lakers

Les Los Angeles Lakers ont concédé cette nuit la plus lourde défaite de leur histoire en s’inclinant sur le parquet des Mavericks (122-73). Privés de leur meneur D’Angelo Russel (cheville), les Angelinos ont encaissé un sévère 42-11 dans le deuxième quart temps. L’ancienne franchise de Kobe Bryant enregistre ainsi sa 7e défaite en 8 matches, et les play-offs s’éloigent chaque jour un peu plus (bilan de 16 succès pour 32 échecs). "C'est inadmissible d'encaisser 122 points", a regretté Larry Nance. "Je veux garder pour moi ce que je leur ai dit, mais je crois qu'ils ont compris mon message et partagent ce que je ressens", a insisté Luke Walton. Cette déroute est survenue onze ans jour pour jour après un autre événement de leur histoire, les 81 points inscrits par leur ancienne star Kobe Bryant contre Toronto (122-104) en janvier 2006.

Le joueur du jour : Stephen Curry

La star des Warriors n’est pas encore à son top mais il s’en rapproche. Après un début de partie discret, Curry a enquillé les paniers primés (7 au total) pour terminer la rencontre gagnée face à Orlando (118-98) avec 27 points au compteur. Surtout, l’artilleur de Golden State grimpe encore dans la hiérarchie des meilleurs shooteurs à 3 points : il vient de chiper la 13e place à Peka Stojakovic et peut espérer intégrer le top 10 historique avant la fin de saison en doublant des références comme Rashard Lewis, Kobe Bryant ou Chaucey Billups. "Il a fallu puiser dans nos ressources mentales, mais peu importe l'heure du coup d'envoi, nous voulons gagner chacun de nos matches", a confié Stephen Curry. Les Warriors ont dépassé pour la vingtième fois de suite le seuil des 100 points et signé leur 14e victoire en quinze confrontations avec une équipe de la conférence Est. Après cette 38e victoire pour six défaites, les joueurs de Steve Kerr disposent de loin du meilleur bilan de NBA, tandis qu'Orlando, encore privé d'Evan Fournier, blessé au talon droit, a perdu huit de ses dix derniers matches et s'éloigne des play-offs (12e, 18 v-28 d).

Les autres matches de la nuit

Dans les autres rencontres disputés cette nuit, les Phoenix Suns sont allés s’imposer à Toronto (115-103) tandis que Minnesota a dominé Denver 111-108. La franchise de l’Arizona a pu compter sur un super Eric Bledsoe (40 points, 13 passes, 6 rebonds), premier Sun depuis le double MVP Steve Nash en 2006 à compiler au moins 40 points et 10 passes. Les stats de Bledsoe sont parlantes : 11/17 aux tirs, 4/7 à 3 points, 14/14 aux lancers francs ! Les Wolves ont eux enchaîné un deuxième succès consécutif en s’appuyant sur leurs joueurs clefs : Andrew Wiggins (24 points), Shabazz Muhammad (20 points) et surtout le jeune Karl-Anthony Towns (32 points, 12 rebonds, 7 passes, 4 contres).

Grégory Jouin @GregoryJouin