La nuit NBA au crible : Cleveland élimine Boston et rejoint Golden State en finale

La nuit NBA au crible : Cleveland élimine Boston et rejoint Golden State en finale

Publié le , modifié le

Les Cavaliers de Cleveland ont rejoint Golden State en finale de la NBA après leur succès contre les Celtics de Boston (135-102) lors du 5e match de la finale de conférence (4-1). Avec 35 points inscrits, LeBron James dépasse Michael Jordan et devient le meilleur marqueur de l'histoire des play-offs.

Personne n'y avait vraiment jamais cru. Entre la fin de saison de Boston, le niveau d'extraterrestre de Russell Westbrook et James Harden ou encore les Spurs toujours au rendez-vous, l'espoir de voir une finale différente des années précédentes était (légèrement) existant. Mais ils sont tout simplement trop forts, trop au-dessus de la mêlée. Pour la 3e année consécutive, les Golden State Warriors affronteront les Cavaliers de Cleveland pour le titre NBA. Ces derniers ont rejoint la franchise californienne grâce à leur succès contre Boston (135-102) lors du cinquième match de la finale de la conférence est (4-1). 

Le joueur de la nuit : LeBron James dépasse Michael Jordan

A force de grimper, d'enchaîner les points et les finales NBA (sa septième d'affilée, sa huitième au total), il allait forcément arriver au sommet. Grâce à ses 35 points (8 rebonds, 8 passes) LeBron James est devenu le meilleur marqueur de l'histoire des play-offs (5995), dépassant Michael Jordan. Au sommet de son art, le Kid d'Akron tourne à 32,3 points de moyenne, 8 rebonds et 6,9 passes depuis la fin de la saison régulière. 

Le chiffre de la nuit : 1 

Un seul match. A eux deux, Cleveland et Golden State n'ont connu la défaite qu'une seule fois lors des play-offs, sur 25 rencontres. Du côté des Warriors, Portland, Utah et même San Antonio n'ont rien pu faire. Stephen Curry et ses coéquipiers atteignent la finale invaincus. De l'autre, seul Boston aura réussi à prendre une manche aux Cavaliers, après les "sweeps" d'Indiana et Toronto. Cette statistique souligne l'ultra-domination des deux équipes sur leurs conférences respectives, aidée par plusieurs coups du sort (les blessures de Tony Parker et Kawhi Leonard pour les Spurs, celle d'Isaiah Thomas pour Boston). 

Le top 5 de la nuit 

Hugo Monier @hgo_mon