La nuit NBA au crible: Butler entraîne les Bulls, Ginobili booste les Spurs

La nuit NBA au crible: Butler entraîne les Bulls, Ginobili booste les Spurs

Publié le , modifié le

Après un mois d'absence sur blessure, Jimmy Butler et Manu Ginobili ont réussi des retours tonitruants qui ont offert des victoires importantes à Chicago et San Antonio, samedi. En l'absence de Butler, les Bulls ont plongé à la 9e place de la conférence Est et compromis leurs chances de qualifications pour les play-offs. Butler, victime d'une entorse à un genou le 5 février, était très attendu et n'a pas déçu: le meilleur marqueur des Bulls a marqué 24 points et capté 11 rebonds qui ont offert une 31e victoire cette saison face aux Houston Rockets (108-100).

Avec son retour, les Bulls, en pleine tourmente et décimés par les blessures, peuvent espérer des lendemains qui chantent. Il a en tout cas déjà réussi à briser une spirale négative: les Bulls restaient sur quatre défaites et avaient perdu neuf de leurs 12 derniers matches. De son côté, Houston a concédé sa 32e défaite en 62 matches malgré les 36 points de James Harden, mais reste 8e de la conférence Ouest. 

Les Spurs assurent

Ginobili a fait encore plus fort: à 38 ans, l'arrière argentin des Spurs a marqué 22 points en seulement quinze minutes (8 sur 11 au tir) et réussi son meilleur match de la saison. Il n'était plus apparu dans le Championnat NBA depuis le 3 février: il avait dû être opéré d'urgence d'un testicule après avoir reçu un coup de genou involontaire d'un adversaire lors de la victoire des Spurs face à La Nouvelle-Orléans (110-97). 

Les Spurs, à la différence des Bulls, n'attendaient pas désespérément le retour de leur arrière emblématique. Il sont invaincus dans leur salle depuis presque un an, occupent la 2e place de la conférence Ouest avec 53 victoires en 62 matches, derrière le champion NBA en titre Golden State qui fait mieux (55 v-5 d). Ces deux équipes sont d'ores et déjà assurées de disputer les play-offs. Les New York Knicks qui restaient sur trois défaites de suite et qui ont plongé à la 13e place de la conférence Est, ont dominé les Détroit Pistons (102-89). Enfin, les Clippers se sont fait surprendre dans leur salle par Atlanta (107-97) alors qu'ils ont compté 17 points d'avance.

Le chiffre du jour: 39, les victoires consécutives des San Antonio Spurs dans leur salle 

Vainqueurs des Sacramento Kings samedi, les Spurs ne se sont plus inclinés à l'AT&T Center depuis le 12 mars 2015 (128-125 contre Cleveland après prolongation). Ils ont remporté tous leurs matches à domicile cette saison (30), soit la troisième plus longue série dans la même saison de l'histoire. San Antonio ne détient pas le record pour la plus longue série de victoires à domicile: il appartient à Golden State qui a enchaîné une 44e victoire jeudi après son succès devant Oklahoma City (121-106) et égalé ainsi les Chicago Bulls de Michael Jordan (44 victoires en 1995 et 1996).

La phrase du jour: "Il est l'un des meilleurs de l'histoire à son poste, sinon le meilleur, un point c'est tout", a déclaré LeBron James à propos de Tim Duncan.

Avec ses 28 points inscrits contre Boston, "King James" a dépassé Duncan au classement des meilleurs marqueurs de l'histoire de la NBA. Il totalise désormais 26.378 points, soit 12 de plus que "The Big Fundamental".

Le revenant du jour: Michael Beasley​

Recruté par les Houston Rockets vendredi, Beasley, 2e choix de la Draft 2008, a disputé son premier match de NBA depuis plus de six mois. Parti se relancer dans le Championnat de Chine, l'ailier a marqué deux points en quatre minutes lors de la défaite des Rockets à Chicago (108-100). Celui qui était présenté comme l'un des meilleurs joueurs universitaires des années 2000, passé par Miami, Minnesota et Phoenix, saisira-t-il enfin sa chance ?

Les résultats de la nuit​

LA Clippers - Atlanta 97 - 107
Chicago - Houston 108 - 100
San Antonio - Sacramento 104 - 94
Minnesota - Brooklyn 132 - 118
Cleveland - Boston 120 - 103
New York - Detroit 102 - 89
Washington - Indiana 99 - 100
La Nouvelle-Orleans - Utah 94 - 106

AFP