Kevin Durant Wesley Matthews okc dallas 4-0 25042016
Kevin Durant tente de passer Wesley Matthews | AFP

La nuit des play-offs au crible: OKC rejoint les Spurs, Charlotte et les Clippers rebondissent

Publié le , modifié le

Le Thunder d'Oklahoma City a validé son billet pour le deuxième tour des play-offs de la NBA après son succès 118-104 sur les Mavericks de Dallas. OKC remporte sa série 4-1, et se frottera donc au prochain tour aux Spurs de San Antonio. En revanche, rien n'est encore joué entre Charlotte et Miami. Les Hornets sont en effet revenus dans la course en égalisant à 2-2 face au Heat, grâce à un succès 89-85 dans le match N.4. La situation est identique entre les Trail Blazers et les Clippers, Portland ayant égalisé à 2-2 suite à leur victoire 98-84.

 

Scores et tableau des play-offs de NBA
Scores et tableau des play-offs de NBA

Le qualifié de la nuit: Le Thunder (OKC - Dallas 4-1)

Dallas n'a rien pu faire face à la mécanique bien huilée d'Oklahoma City. Vainqueur du match 5 (118-104), le Thunder a notamment pu compter sur l'efficacité de Russell Westbrook, passé tout près d'un triple-double (36 points, 12 rebonds et 9 passes décisives). C'était sans doute la meilleure réponse qu'il pouvait apporter aux déclarations de Mark Cuban. Le patron des Mavericks avait en effet déclaré qu'il n'y avait qu'une star à OKC, à savoir Kevin Durant... "C'est un idiot, a d'ailleurs estimé Durant, interrogé sur la question. C'est un idiot, ne l'écoutez pas... C'est tout ce que l'on a à dire." Durant a tout de même été l'autre homme fort de la rencontre avec 33 points, tout comme Steven Adams, auteur d'un double-double (15 points, 10 rebonds).

 Nowitski parti pour rester ? 

En face, Dirk Nowitzki a marqué 24 points. A bientôt 38 ans, l'ailier allemand a démontré qu'il avait encore largement sa place dans l'effectif, mais son avenir reste très incertain au Texas. "Il nous faut espérer que ce n'était pas le dernier match de Dirk en tant que Maverick", a d'ailleurs déclaré le coach de Dallas, Rick Carlisle. "Il peut être libre cet été. Je suis prêt à prendre un avion pour l'Allemagne et le récupérer", a-t-il affirmé. En attendant, ce sont bien les hommes de Billy Donovan qui disputeront les demi-finales de Conférence Ouest, et leur prochain défi, face aux Spurs, s'annonce corsé.

Les malheureux de la nuit: Chris Paul et les Clippers (Portland - Los Angeles C. 2-2)

La saison est certainement terminée pour Chris Paul, qui souffre d'une fracture à la main droite (au troisième métacarpe). Touché lors du troisième quart-temps sur un contact, le meneur de jeu des Los Angeles Clippers a été contraint de laisser ses partenaires gérer la fin du match. Après Stephen Curry (touché au genou droit), ces play-offs ne réussissent décidément pas aux stars de la NBA. Et comme un malheur arrive rarement seul, les hommes de Doc Rivers ont laissé filer l'occasion de prendre le large dans cette série. Ce sont les Trail Blazers qui se sont imposés (98-84), un deuxième succès de suite qui leur permet de revenir à hauteur des Clippers (2-2). Al-Farouq Aminu a particulièrement brillé lors de cette rencontre avec 30 points -record personnel- et 10 rebonds en 36 minutes. Le cinquième match qui se disputera à LA, s'annonce palpitant.

Le joueur de la nuit: Kemba Walker (Charlotte - Miami 2-2)

Avec 34 points au compteur, ainsi que 4 rebonds, 2 contres et 3 interceptions, Kemba Walker a permis aux Hornets d'égaliser à 2-2 face au Heat. Visiblement peu handicapé par son modeste 1,85 m, le meneur de jeu des Charlotte a signé sa meilleure performance en play-offs, inscrivant notamment 11 points d'affilée lors de l'ultime quart-temps. Avec Jeremy Lin (21 pts) et Courtney Lee (11 pts), les Hornets ont eu raison des Floridiens (89-85). Efficace aux lancer-francs, Lee a aussi et peut-être surtout été décisif en muselant Dwyane Wade, qui s'est contenté de marquer 12 petits points (malgré ses 10 passes). Seul Joe Johnson (16 pts) a d'ailleurs franchi la barre des 15 points du côté du Heat. Ce succès a peut-être redonné le sourire à Nicolas Batum, qui reste néanmoins incertain pour le match 5. Selon Steve Clifford, le pied de l'ailier français est toujours "très très faible"...

Romain Bonte

NBA