LeBron James, Russell Westbrook et Stephen Curry
LeBron James, Russell Westbrook et Stephen Curry | AFP

La nouvelle saison NBA en 3 points !

Publié le , modifié le

Après quatre mois de pause, la NBA entame une nouvelle saison ce mardi soir avec un tout premier match en saison régulière opposant les Cavaliers de Cleveland –champions en titre- aux Knicks de New York où évoluent désormais Derrick Rose et Joakim Noah. En trois points, voici ce qu’il faut retenir de cette saison 2016-2017, des 1148 matches de saison régulière, aux favoris que restent les Warriors, à l'éclosion attendue de Myles Turner.

1. L’organisation
Chaque franchise dispute toujours 82 matches de saison régulière, ce qui représente au total 1148 rencontres ! La première d’entre elles est prévue cette nuit à 1h30 du matin et met aux prises les Cavaliers de Cleveland aux Knicks de New York. La saison régulière s’achèvera le 12 avril prochain et fera donc place aux play-offs, avec un premier tour, des demi-finales et des finales de conférences, puis les grandes finales (à partir du 1er juin). Lors de ces play-offs, celui qui remporte quatre manches sur sept possibles se qualifie. Le très attendu All Star Game, qui oppose les meilleurs joueurs de chaque conférence, est planifié pour le 19 février et se tiendra à la Nouvelle-Orléans. A noter qu’un match sera diffusé en réalité virtuelle, chaque semaine.

2. Les favoris
Battus la saison dernière par les Cavaliers dans le match N.7 alors qu’ils menaient trois manches à une, les Warriors de Golden State auront un appétit décuplé cette saison. Renforcés par l’arrivée de Kevin Durant, les champions de l’édition 2015 font peur à tout le monde, y compris le tenant du titre. A l’Ouest, Golden State risque une fois de plus de dominer sa conférence, les Lakers n’étant plus l’ombre que du retraité Kobe Bryant et les Spurs, déjà un peu courts la saison passée, risquent quant à eux de souffrir de l’absence de Tim Duncan. Les Clippers pourraient peut-être bien tenir tête au finaliste 2016… Côté Est, la concurrence est plus homogène. Cleveland devra en particulier se méfier d’Indiana, de Boston, mais aussi de nouveau de Toronto. Chicago et une équipe remaniée, tentera de tirer son épingle du jeu.

3. Les vedettes
Les regards seront inévitablement tournés vers Steph Curry qui a terminé la saison passée avec un ratio à plus de 50 % aux tirs, 45 % à trois points, et un étourdissant 402 shoots à trois points réussis. Arrivé cet été à Golden State, Kevin Durant et sa moyenne de 27,4 points par match devrait aussi faire des étincelles au sein de l’effectif des Warriors. MVP des derniers play-offs, LeBron James, qui a ajouté une troisième bague de champion l’été dernier, entend également attirer le feu des projecteurs. D’autres valeurs sures tels que Derrick Rose parti aux Knicks, Pau Gasol qui a rejoint les Spurs, Dwyane Wade à Chicago, et Russell Westbrook (OKC) devraient en toute logique exceller sous les paniers. Parmi les jeunes pousses, on attend notamment l’éclosion de Myles Turner à Indiana, un solide pivot de 20 ans, capable de planter 31 points face aux Warriors l’an passé…

Romain Bonte