La NBA prépare son retour avec un format inédit

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Stephen Curry
On pourrait ne pas revoir Stephen Curry sur les parquets cette saison. Tout juste revenu de blessure avant la coupure, le meneur des Warriors verrait sa saison totalement interrompue au vu du classement de Golden State. | EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La NBA va soumettre jeudi au vote des propriétaires de franchises son plan de reprise, qui concerne 22 équipes sur 30 devant jouer 8 matches de saison régulière, avec des barrages pour la 8e place qualificative pour les play-offs, annoncent plusieurs médias américains ce mercredi.

La NBA planche depuis plusieurs semaines sur un plan de reprise exceptionnel pour la fin de saison. Il semblerait que cette fois soit la bonne et que des changements vont être proposés aux différents propriétaires de franchises. Il faut à présent que les trois-quarts des propriétaires approuvent ce plan, lors d'un vote qui aura lieu à la mi-journée jeudi. Selon ESPN, c'est quasiment acquis: une très large majorité d'entre-eux compte voter pour.

Quels changements à prévoir pour le retour de la NBA ? 

Tout d'abord la date de retour à la compétition semble être plutôt actée. Le 31 juillet est pour l'instant privilégié par le commissaire de la ligue Adam Silver. Le lieu aussi: à Disney World en Floride, dans des conditions de quarantaine et pour des matches à huis clos.

Après avoir longuement consulté les joueurs via le syndicat (NBPA), les managers généraux et les patrons des clubs, Silver a arrêté son choix sur un format en particulier sur les quatre soumis initialement pour reprendre la saison en pause forcée depuis le 11 mars et le test positif au coronavirus du Français Rudy Gobert (Utah).

D'abord il concerne 22 équipes sur 30, à savoir les huit premiers de chaque conférence au soir du 11 mars, soient 16 équipes, et six autres se trouvant à six victoires ou moins de la 8e place dans chaque conférence. Lesquelles se trouvent être La Nouvelle-Orléans, Phoenix, Portland, Sacramento, San Antonio à l'Ouest, et Washington à l'Est.

Une bagarre en vue pour la 8e place 

Les 22 engagés joueraient d'abord huit matches de saison régulière chacun. Après quoi, le classement donnera une première photographie des play-offs, avec les sept premiers de chaque conférence étant directement qualifiés. Le 8e sésame ferait, à l'Est comme à l'Ouest, éventuellement l'objet d'un tour de barrage.

Deux scénarios sont possibles: si le 9e est à plus de 4 matches derrière le 8e, ce dernier est officiellement qualifié pour les play-offs. Si le 9e est à 4 matches ou moins derrière le 8e, les deux s'affrontent en barrage. Le 8e doit gagner une fois pour se qualifier, le 9e doit gagner 2 fois.

Ce plan qui exclurait de facto les huit clubs les plus mal classés du championnat, toutes conférences confondues, marquerait la fin de saison pour Charlotte, Chicago, New York, Detroit, Atlanta, Cleveland, Minnesota et Golden State.

Golden State à la trappe ?

Si certaines équipes comme Charlotte ou Golden State s'en contenterait, ne voyant pas vraiment l'intérêt de jouer pour du beurre et souhaitant encore moins prendre un risque sanitaire pour cela, Atlanta en serait affecté.

"J'entraîne la plus jeune équipe de la NBA. Si la saison reprend et que nous n'y participons pas, cela nuira à notre progression, à notre production, à notre capacité de continuer sur notre lancée en vue la saison prochaine", a déclaré l'entraîneur Lloyd Pierce à ESPN.

Reste enfin à établir les protocoles sanitaires liés au coronavirus. Selon The Athletic, la NBA songe à interdire les douches dans la salle des matches, les remplaçants seraient très espacés sur des sièges spéciaux, et aucun invité ne serait autorisé jusqu'au début des play-offs

AFP