Stephen Curry Golden State Warriors
La star des Warriors Stephen Curry félicité par Andre Iguodala | AFP - RONALD MARTINEZ

La Finale NBA au crible : Le réveil de Stephen Curry porte les Golden State Warriors

Publié le , modifié le

Décrié pour ses prestations ternes lors des trois premiers matches de la finale, le double MVP Stephen Curry a remis les pendules à l'heure lors du Match 4 sur le parquet des Cavaliers. Le meneur des Warriors a inscrit 38 points et porté les siens vers un succès (108-97) qui pourrait s'avérer décisif. Les Californiens mènent 3-1 dans la finale et ne sont plus désormais qu'à une victoire d'un deuxième titre NBA d'affilée. Les Warriors auront l'occasion de remporter cette finale dès lundi dans leur salle.

Sa réponse était très attendue. Critiqué comme jamais pour ses trois premiers matches effacés, Stephen Curry a apporté sa réponse. Celle d'un double MVP de la saison régulière. Face à la pression, il a été grand, inscrivant 38 points, alors qu'il n'avait inscrit "que" 48 points lors des trois précédents matches de la finale. "La grande différence avec le match de mercredi, c'est qu'on a bien mieux débuté ce match, on a bien mieux géré leurs temps forts", s'est félicité "Baby Face" (littéralement visage d'ange) qui répugne à se mettre en avant. "Nous avons répondu ensemble, c'est la victoire d'un collectif, pas d'une ou de deux personnes", a-t-il insisté.

Grâce à Curry, Golden State mène trois victoires à une et n'a plus besoin que d'un succès pour conserver le titre conquis en 2015, ce qui serait le cinquième dans l'histoire de la franchise d'Oakland. "C'est un grand joueur et il nous a fait payer cher nos erreurs", a admis LeBron James avec qui il a eu une petite altercation en cours de match. Pour compliquer la tâche de Cleveland, Klay Thompson, l'alter ego de Curry, est lui aussi sorti de sa torpeur pour finir la rencontre avec 25 points. Les "Splash Brothers" ont ainsi totalisé 63 points quand ils avaient été limités à 20 points lors du match N.1 (victoire 104-89), 35 lors du match N.2 (victoire 110-77) et 29 lors du match N.3 (défaite 120-90).

Les Cavaliers dos au mur

Mais fidèles à leurs habitudes, Thompson et Curry se sont gardés de tout triomphalisme, avant le match match5 qui aura lieu lundi dans leur salle où ils n'ont concédé que trois défaites cette saison. "On ne peut pas se permettre de se relâcher sous prétexte qu'on a deux victoires d'avance. En face, il y a une équipe affamée, avec de très grands joueurs", a prévenu Thompson. Les Cavaliers qui enregistraient le retour de Kevin Love, privé du match 3 à cause d'une commotion cérébrale, ont pourtant bien débuté et ont compté jusqu'à huit points d'avance (63-55), mais ils ont cédé en fin de 3e période face à la défense très agressive des Warriors et à leur efficacité retrouvée à trois points avec un total de 17 tirs primés.

"On a eu l'occasion de s'échapper dans la 3e période, mais on a manqué de précision et d'agressivité", a regretté "King James" qui a frôlé le "triple double" avec ses 25 points, 13 rebonds et neuf passes décisives. Lundi, ça sera à James de trouver des solutions et de faire mentir les statistiques puisque jamais une équipe menée trois victoires à une, n'a réussi à renverser la situation en sa faveur en finale.

Penser aux Warriors

Dans cette situation - les Warriors étaient menés 3-1 contre le Thunder - en finale de conférence Ouest, Golden State avait trouvé les ressources pour s'imposer en sept matches. Curry et les siens savent donc qu'un exploit est possible. "Il ne faut surtout pas croire que ce match à domicile va être une formalité, on est en bonne position, mais c'est notre match le plus important de la saison, à nous de le disputer avec le même état d'esprit que celui de vendredi", a renchéri Curry.

LeBron James qui dispute sa sixième finale NBA de suite et espère toujours offrir à Cleveland son premier titre, n'abdique pas: "Ce que j'ai dit dans les vestiaires après le match, c'est qu'il nous fallait une victoire, une victoire pour revenir dans notre salle et tout sera alors possible", a estimé le double champion NBA et quadruple MVP.

NBA