Kobe Bryant
La 20e saison de la carrière de Kobe Bryant sera sa dernière | REUTERS/Lucy Nicholson

Kobe Bryant confirme qu'il fera ses adieux au basket à la fin de la saison

Publié le , modifié le

Dans une lettre ouverte, Kobe Bryant (37 ans) a confirmé dimanche qu'il allait prendre sa retraite à la fin de la saison NBA 2015-16, la vingtième de sa carrière. Auteur d'un début de saison calamiteux avec les Lakers, sa franchise de toujours, l'un des plus grands joueurs de l'histoire assure que son corps "sait qu'il est temps de dire au revoir", et qu'il se sent "prêt à laisser partir le basket".

Son départ au printemps prochain semblait inéluctable, mais l'annonce faite par Kobe Bryant cette nuit, au travers d'une lettre ouverte ("Dear Basketball) publiée sur le site du Players Tribune, demeure un choc dans le monde du basket. L'arrière des Lakers, troisième meilleur marqueur de l'histoire, cinq titres NBA au compteur, ne jouera plus la saison prochaine. "Cette saison est tout ce qu'il me reste à donner, écrit Bryant dans ce texte, présenté sous la forme d'un poème. Mon coeur peut accepter les critiques. Mon esprit peut gérer les efforts. Mais mon corps sait qu'il est temps de dire au revoir."

"Me libérer d'un poids"

Dans sa lettre, le numéro 24 s'adresse directement au basket comme s'il s'agissait d'une personne : "Tu as offert son rêve de jouer aux Lakers à un gamin de six ans  / Et je t’aimerai toujours pour ça / Mais je ne peux pas t’aimer de façon obsessive beaucoup plus longtemps", révèle-t-il, lui qui dans les moments importants de sa carrière a souvent préféré l'écriture à la parole pour se livrer. A l'issue de la défaite des Lakers face à Indiana, la nuit passée, il a tout de même précisé sa pensée, en conférence de presse. "La question qui se posait à moi était à la fois simple et difficile : est-ce que tu veux continuer à jouer? Et la réponse est non. Il m'a fallu accepter le fait que je n'avais plus envie de faire tout cela. Puis j'ai pensé qu'il fallait que je le dise à tout le monde pour me libérer d'un poids. Au plus profond de moi, je sais que c'est la bonne décision."

Kobe Bryant, en conférence de presse dans la nuit de dimanche à lundi
Kobe Bryant, en conférence de presse dans la nuit de dimanche à lundi

Si son annonce était attendue (le contrat du Laker prend fin au terme de cette saison), Kobe Bryant a pris tout le monde en dépourvu - y compris ses dirigeants - en officialisant sa retraite la nuit passée, après un mois de saison régulière. Le début de saison catastrophique de la franchise pourpre et or n'est évidemment pas étranger à la perte de motivation de Bryant, particulièrement maladroit depuis le début de saison (seulement 2 matches sur 13 à plus de 40% d'adresse). "Je continue de  travailler dur, même si je joue comme une merde en ce moment, je fais tout ce qui est possible pour jouer le moins mal possible", a-t-il admis en conférence de presse, après avoir shooté à 4/20 contre Indiana...

"Le plus grand compétiteur"

Depuis la reprise, le Black Mamba n'est que l'ombre de la légende qu'il a été ces 19 dernières années (25,4 points, 5,3 rebonds, 4,8 passes décisives de moyenne en carrière). Scoreur froid et impitoyable (il a un jour marqué 81 points en un seul match), bourreau de travail, dans la droite lignée de Michael Jordan qui l'a toujours été obsédé, Kobe Bryant tirera sa révérence avec un titre de MVP, cinq bagues de champion et 17 participations au All-Star Game au compteur. S'il ne participe pas aux playoffs au printemps prochain (ce qui semble probable), le Laker n'a plus que 66 rencontres NBA à jouer avant de raccrocher. Il jouera son dernier match NBA le 13 avril prochain, au Staples Center de Los Angeles (avant de terminer peut-être par une ultime participation aux Jeux olympiques).

Pour le manager des Lakers, Mitch Kupchak, "c'est dur de décrire ce qu'il a fait durant sa carrière, mais c'est avant tout un winner, quelqu'un avec une rage de vaincre sans équivalent, une envie de devenir le meilleur sans égal". "Il n'y aura jamais d'autre Kobe Bryant", a résumé Magic Johnson. "Kobe est le  plus grand compétiteur que j'aie jamais affronté, a enfin soutenu Shane Battier, l'un de ses plus féroces défenseurs. Je ne sais pas si on reverra à l'avenir un joueur comme lui." Avec Bryant, c'est une certaine idée du basket qui s'en ira.

Lire notre Grand format : Kobe Bryant, derrière le mythe

NBA