DeAndre Jordan
DeAndre Jordan face à Dirk Nowitzki lors de Los Angeles Clippers - Dallas Mavericks. | KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Jordan et les Clippers ont calmé Dallas

Publié le , modifié le

Très attendu après le faux-départ de DeAndre Jordan vers Dallas cet été, le choc entre les Clippers et les Mavericks a fait pschitt jeudi, les Californiens corrigeant les Texans au Staples Center (104-88). La faute notamment à un Blake Griffin sur un nuage depuis le début de la saison (26 points, 10 rebonds). Battus lors de leur premier match, Atlanta (101-112 à New York) et Memphis (103-112 dans l'Indiana) ont tous deux bien réagi en s'imposant à l'extérieur.

Le choc de la nuit : Jordan aurait-il fait le bon choix ?

Voilà des retrouvailles qui étaient attendues avec impatience. Près de quatre mois après le rocambolesque épisode de juillet, où DeAndre Jordan avait donné son accord pour s’engager avec Dallas avant de finalement prolonger son contrat chez les Los Angeles Clippers, les deux franchises se retrouvaient ce jeudi au Staples Center. Mais il n’y a pas eu match, les Californiens réalisant une démonstration de force pour engranger un deuxième succès en deux rencontres (104-88). Blake Griffin a confirmé (26 points, 10 rebonds), alors que Jamal Crawford (15 points) et Austin Rivers se sont régalés en sortie de banc dans une confrontation qui a vite tourné à la correction. Même Dirk Nowitzki, avec ses 16 points et 7 rebonds, n’a pu éviter la débâcle.

Et Jordan dans tout ça ? Il a fait du Jordan, compilant une ligne de statistiques habituelle pour lui (6 points, 15 rebonds, 4 contres, 2/8 aux lancers-francs). « C’était vraiment un match plein d’émotions, a expliqué le Texan de naissance après la rencontre. Les émotions étaient intenses parce que c’était notre premier match à domicile. Nous voulions leur donner ce qui leur avait manqué. » Nulle mention des Mavs, donc. Rendez-vous est désormais pris pour le 11 novembre, date de la revanche à l’American Airlines Center de Dallas. Où l’accueil pour Jordan et les Angelinos devrait être d’une toute autre teneur.

VIDEO : le résumé de LA Clippers - Dallas


Los Angeles Clippers - Dallas Mavericks par NBA

Le joueur de la nuit : le collectif d’Atlanta

Une fois n’est pas coutume, honneur à l’équipe. Avec six hommes à 10 points ou plus et 11 joueurs ayant marqué dans la rencontre, Atlanta a pu compter sur son effectif au grand complet pour dominer New York (101-112). Emmenés par Jeff Teague (23 points, 8 passes décisives) et Al Horford (21 points, 9 rebonds), les Hawks ont ainsi lancé pour de bon leur saison, après un faux-départ contre Detroit mardi (94-106). Ils ont retrouvé le collectif qui avait fait leur force l’année passée, jusqu’à les mener à la première place de la Conférence Est. Pour les Knicks, la balade à Milwaukee la veille (97-122) est restée sans suite. Pour le moment…

Le chiffre de la nuit : 39

Comme le nombre de points inscrits par Memphis dans le dernier quart-temps pour arracher la victoire sur le parquet d’Indiana (103-112). Les Grizzlies se sont appuyés dans cette fin de match sur l’apport de Marc Gasol (8 points dans les 4 dernières minutes, 20 au total avec 8 rebonds) et de Jeff Green (6 points dans le money-time, 12 sur le match). Mais ils ont été bien accompagnés par un collectif huilé (sept joueurs à 10 points ou plus), qui avait terminé meilleure attaque de la pré-saison. Giflés par Cleveland sur leur parquet mercredi (76-106), les Grizzlies n’ont pas tendu l’autre joue et ont infligé aux Pacers leur deuxième défaite en deux matches. Indiana n’avait plus connu pareil départ depuis six ans.

La décla de la nuit : Cuban a un compte à régler

"Vous pouvez changer de propriétaire, vous pouvez changer les joueurs, mais les Clippers sont toujours les mêmes depuis 30 ans". Coutumier des punchlines, Mark Cuban, propriétaire des Dallas Mavericks, n’a pas manqué de tacler la franchise californienne dans son style caractéristique. Une phrase qui prend tout son sens dans le contexte électrique qui entoure les deux franchises depuis cet été. La suite au prochain épisode.

Le Français de la nuit : Mahinmi enchaîne

Kévin Séraphin soignant toujours son genou à l’infirmerie de New York, Ian Mahinmi est le seul Français à avoir foulé les parquets de NBA cette nuit. Et le pivot d’Indiana l’a plutôt bien fait. Encore tout proche d’un double-double (11 points, 9 rebonds), le Rouennais n’a pu éviter la défaite des Pacers contre Memphis (103-112). Mais l’intérieur français s’inscrit dans la continuité d’une pré-saison intéressante et d’un premier match du même acabit (10 points, 8 rebonds contre Toronto mercredi). Titulaire dès le début de saison pour la première fois de sa carrière, Mahinmi rend pour l’instant la confiance accordé par la franchise dirigée par Larry Bird.

VIDEO : le top 5 de la nuit


October 29- Top 5 par NBA

Les résultats de la nuit :

New York - Atlanta : 101 - 112
Indiana - Memphis : 103 - 112
LA Clippers - Dallas : 104 - 88

Geoffrey Steines

NBA