Joakim Noah
Joakim Noah dans son rôle de défenseur face à Indiana | AFP - GETTY IMAGES

Joakim Noah, meilleur défenseur de NBA

Publié le , modifié le

A 29 ans, Joakim Noah a été élu meilleur défenseur de la NBA, pour la saison régulière 2013-2014. Le pivot de Chicago est ainsi récompensé pour l'un de ses points forts. Depuis le début de l'année, il a tourné à une moyenne de 11.3 rebonds par match, 1.5 contres par match et 1.2 interceptions par match. Il a surtout été la principale arme des Bulls, en l'absence de Derrick Rose, atteignant une moyenne de 12.6 points par match. Il est le premier joueur des Bulls à recevoir cette distinction depuis Michael Jordan.

C'est la première fois qu'un Français est ainsi honoré en NBA. A l'entame des play-offs, les journalistes spécialisés américains ont élu Joakim Noah comme le meilleur défenseur de la saison régulière. A 29 ans, c'est le premier grand sommet individuel de ce joueur devenu un cadre vital pour la franchise de Chicago. Sélectionné à deux reprises pour le All Star Game, le voilà qui entre maintenant dans le club très fermé des meilleurs défenseurs de la Ligue. Il succède à Marc Gasol (Memphies), pour devenir le deuxième européen à être récompensé de ce prix. Et il n'est pas en mauvaise compagnie: Dwight Howard l'a remporté trois années de suite (entre 2008 et 2011), Ben Wallace l'a obtenu quatre fois comme Dikembe Mutombo. Parmi les autres lauréats, on peut citer Hakeem Olajuwon, David Robinson, Alonzo Mourning ou encore Kevin Garnett. Et le dernier joueur des Bulls à avoir conquis ce titre, n'est autre que Michael Jordan, récompensé pour la saison 1987-1988.  

"C'est une vraie leçon d'humilité", a déclaré le joueur. "Je n'aurais  jamais pensé me trouver dans cette position maintenant". "Cette récompense n'est pas pour moi. Elle est pour notre équipe. C'est une  récompense pour l'équipe. Dans toute l'adversité que nous avons traversée, nous avons continué à  nous battre. C'est quelque chose que je n'oublierai jamais. L'important dans ce jeu, ce ne sont pas les récompenses. C'est de gagner.  Ces récompenses sont géniales, mais elles ne sont pas la raison pour laquelle  je joue." Le basketteur franco-américano-suédois a reçu 555 points sur 1.125  possibles, dont 100 votes pour la première place de la part d'un jury de  journalistes. Il devance ainsi très largement Roy Hibbert des Pacers de  l'Indiana (166 points dont 8 premières places) et DeAndre Jordan des Los  Angeles Clippers (121 points dont 8 premières places).

Fer de lance de Chicago cette saison, son équipe n'évolue pas de la même manière avec ou sans lui. C'est la marque des grands, celle des leaders. Joueur collectif, ayant un sens aigü du jeu, Joakim Noah brille sur tous les parquets par son anticipation, sa rage de vaincre et de se battre sur chaque ballon. Elu meilleur joueur du tournoi NCAA en 2006 lorsqu'il est devenu pour la première fois champion universitaire avec les Gators de Floride, le pivot entre dans le panthéon de la NBA. Avant lui, Boris Diaw avait été élu Most Improved Player (joueur ayant le plus progressé) en 2006. Et Noah devance désormais, dans une catégorie, Tony Parker qui possède un palmarès impressionnant: trois fois champion NBA, premier (et seul) Français et premier Européen élu MVP des finales (2007), premier Français champion, premier Français sélectionné pour le All Star Game, premier Français élu joueur de la semaine ou joueur du mois...

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze