Joakim Noah (Chicago Bulls)
Joakim Noah (Chicago Bulls) | Gary Dineen/NBAE via Getty Images/AFP

Joakim Noah : Chicago "peut faire quelque chose de spécial"

Publié le , modifié le

"On peut faire quelque chose de spécial", a estimé Joakim Noah, le pivot franco-américain de Chicago après une convaincante victoire sur le parquet des Los Angeles Clippers (105-89) qui place les Bulls en 3e place de la conférence Est (8 v-3 d). Un succès où le meilleur défenseur de la Ligue l'an dernier a brillé puisqu'il a signé le 174e double-double de sa carrière (11 points, 16 rebonds, 6 passes).

Que retenez vous de ce match, la victoire contre un sérieux  client ou votre 3e "double double" de la saison (11 pts, 16 rebonds)?
Joakim Noah
: "Les stats, c'est bien, mais gagner, c'est mieux. C'était un bon match, la balle tournait bien. L'état d'esprit a été très bon. On a été compétitifs pendant 48 minutes, cela fait du bien de pouvoir gagner sur le  parquet des Clippers. Cette victoire montre que si on joue avec cette mentalité  de guerrier tous les soirs, on va pouvoir faire quelque chose de spécial".

Et d'un point de vue personnel, comment vous sentez-vous après cette  opération à un genou à l'intersaison?
J. N.
: "J'ai encore beaucoup de travail à faire, je dois être patient. Les  blessures font partie du métier, je me sens encore un peu limité. Quand tu te fais opérer, tu ne reviens pas à 100% directement, mais je me sens de mieux en  mieux, je reste positif. La saison est longue, c'est un marathon".

Vous allez encore jouer six matches de suite à l'extérieur, est-ce que  vous serez fixés après cette série de rencontres sur le potentiel des Bulls  2014-15?
J. N.
: "Il faut prendre les matches les uns après les autres, il faut continuer à jouer ensemble. On a des joueurs importants blessés (Pau Gasol et Derrick Rose avaient déclaré forfait lundi, NDLR), il faut qu'ils reviennent bien en  forme. Le but, c'est de gagner le titre, il y encore beaucoup de chemin à  faire, il faut garder une mentalité, le potentiel est là, mais il y a encore  beaucoup de travail à faire. On est en novembre, restons calme".

AFP

NBA