Jason Collins
Jason Collins, premier joueur NBA a révélé son homosexualité | MAXPPP - TANNEN MAURY

Jason Collins révèle son homosexualité

Publié le , modifié le

Actuellement sans contrat, l'ancien pivot des Celtics ou encore des Nets, Jason Collins, a fait son coming-out. En devenant le premier sportif en activité dans un sport d'équipe majeur aux Etats-Unis à révéler son homosexualité, le basketteur de 34 ans a déclenché une vague de soutien énorme de la part de joueurs NBA notamment.

Cela aurait pu passer inaperçu. Mais l'annonce de Jason Collins a créé un électrochoc aux Etats-Unis. Premier sportif en activité dans un sport d'équipe majeur à révéler son homosexualité outre-Atlantique, celui qui a joué 12 saisons en NBA dans six équipes différentes a provoqué de nombreuses réactions. Dans un article de Sports Illustrated, le double finaliste NBA sous les couleurs des New Jersey Nets a déclaré : "Je suis un pivot de NBA de 34 ans. Je suis noir et je suis gay."  "Je n'avais pas l'ambition de devenir le  premier athlète d'un sport majeur aux Etats-Unis à révéler mon homosexualité, a poursuivi Collins. Mais maintenant que c'est fait, je suis content de débuter la conversation."

Ailleurs, d'autres ont annoncé leur homosexualité

"Garder un tel secret m'a coûté beaucoup d'énergie", a confessé Collins, solide gaillard de 2 m 13 et 116 kg. "J'ai enduré des années de misère et fait beaucoup d'efforts pour  vivre dans le mensonge. J'étais certain que mon monde s'écroulerait si  quelqu'un savait". Mais désormais, "chaque fois que je le dis à une nouvelle personne je me  sens plus fort et je dors un peu plus profondément", reconnaît-il. Si le cas de Jason Collins est une première aux Etats-Unis, ce n'est pas le  cas dans d'autres pays même si peu de sportifs professionnels dans l'ensemble  tiennent à dévoiler leur homosexualité. L'Anglais Justin Fashanu avait été le premier footballeur de premier plan  en 1990, à entreprendre une telle démarche.  Attaqué de toutes parts, exclu de  l'entraînement par son entraîneur à Nottingham Forest, Brian Clough, puis  accusé d'agression sexuelle aux Etats-Unis en 1998 (les charges seront  abandonnées faute de preuves), il s'est suicidé peu après. 

Aujourd'hui, le Suédois Anton Hysen est le seul footballeur en activité  ouvertement homosexuel. En février, l'ancien international américain Robbie Rogers a révélé son  homosexualité le jour où il mettait un terme à sa carrière de footballeur, à  l'âge de 25 ans. Fin 2009, le joueur le plus capé de l'histoire du rugby gallois, Gareth  Thomas, alors en fin de carrière, était devenu le premier rugbyman  professionnel à faire son "coming out". Début 2011, l'international anglais de cricket Steven Davies a lui aussi  joué les pionniers dans son sport. Parmi les grands sportifs ayant annoncé publiquement leur homosexualité  figurent les joueuses de tennis Martina Navratilova, Amélie Mauresmo, la  skieuse suédoise Anja Paerson ou encore le plongeur américain Greg Louganis. L'ancienne joueuse de tennis aux 18  titres du grand chelem a d'ailleurs félicité l'ancien Celtic sur Twitter. "Bien joué Jason Collins, tu es un homme courageux. Et en plus un grand  homme :) 1981 a été l'année pour moi, 2013 est l'année pour toi :)". Le champion olympique britannique de patinage artistique John Curry, mort  du sida en 1994, avait fait son "coming out" à la fin de sa vie. En Allemagne, le débat est très actif, la chancelière Angela Merkel ayant  même encouragé les footballeurs gays à révéler publiquement leur homosexualité.

 

Des soutiens à la pelle

Parmi les messages de soutien reçus par le joueur figure celui de l'ancien  président Bill Clinton, dont la fille Chelsea était une amie de Collins au  collège de Stanford. "L'annonce de Jason aujourd'hui est un moment important pour le sport  professionnel et l'histoire de la Fédération LGBT (lesbiennes, gays, bi et  trans)", a dit M. Clinton. Quant à la maison Blanche, elle a salué le courage du basketteur par la voix du porte-parole de Barrack Obama, Jay Carney. "Ici à la Maison Blanche, nous considérons qu'il s'agit d'un nouvel exemple  des progrès qui ont été effectués et de l'évolution qui se produit dans ce pays", a-t-il annoncé. De nombreux joueurs de la Ligue ont également tenu à signaler leur soutien à leur collègue, à l'image des deux stars des Lakers Kobe Bryant et Steve Nash. Le Black Mamba a conseillé à Collins : "Ne te laisse pas étouffer par l'ignorance des  autres". Le meneur de jeu a lui déclaré que le temps était venu de tout dire. "Respect maximum" a terminé l'ancien des Suns. Le plus bel hommage restera nénamoins celui de son ancien coéquipier chez les Nets Jason Kidd : "La sexualité de Jason ne change rien au fait que c'est un super ami et que c'était un fantastique coéquipier". 

 

Jerome Carrere

NBA