isaiah Thomas Boston Celtics 2017
Le meneur de Boston, Isaiah Thomas. | Maddie Meyer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Isaiah Thomas porte Boston, Golden State prend l'avantage

Publié le , modifié le

Boston est difficilement venu à bout de Washington (129 à 119 après prolongation) grâce notamment aux 53 points d'Isaiah Thomas. Grâce à ce succès, les Celtics mènent désormais 2-0 face aux Wizards. Dans la conférence Ouest, Golden State a dominé Utah (106-94) dans le premier match de la série.

CONFERENCE EST

Boston - Washington : 129 à 119 après prolongation

Le duel des meneurs a bien eu lieu. Mais les 40 points et 13 passes de John Wall n'ont finalement pas suffi face aux 53 unités d'Isaiah Thomas. "Oublié" selon certains dans la discussion pour le titre de MVP de l'année, l'arrière des Celtics a prouvé qu'il avait sa voix au chapitre en portant Boston tout au long d'un match palpitant. Auteur d'un 18 sur 33 aux tirs, Thomas a réussi les deux lancers francs qui ont permis à la franchise du Massachusets d'égaliser à quelques secondes du temps réglementaire. Les Wizards, qui ont compté jusqu'à 14 points d'avance, pourront le regretter longtemps. 

Ayant assisté samedi à l'enterrement de sa soeur décédée dans un accident de voiture alors qu'elle aurait fêté ses 23 ans mardi, Isaiah Thomas aurait pu être hors du coup... La perte d'une dent lors d'un choc dans le match N.1 dimanche aurait pu le déstabiliser... Au contraire, il a été galvanisé ! "Le moins que je puisse faire, c'est d'entrer sur le parquet et de jouer pour elle. Je ne pouvais pas ne pas jouer le jour de son anniversaire, je voulais gagner pour elle", a ajouté Thomas. Il l'a donc fait avec la manière puisqu'il a battu son record de points marqués en un match qui était de 52 contre Miami en saison régulière, son record en play-offs étant balayé de 10 points (42 contre Atlanta).

Le résumé du match en vidéo :

CONFERENCE OUEST

Golden State - Utah : 106 à 94

Même s'ils étaient au repos forcé depuis leur "sweep" face à Portland lors du 1er tour, les Warriors n'avaient pas les jambes lourdes. Sans forcer ou presque, ils ont pris la mesure d'Utah où Rudy Gobert  a surnagé (13 points et 8 rebonds) mais le pivot français était bien trop seul pour faire face au talent protéiforme de Golden State. Stephen Curry (22 points à 7/11 aux tirs) s'est ainsi contenté de trois quarts-temps, alors que Durant et Green (17 points), ainsi que Thompson (15 points) ont fait tourner la boutique. "Sept jours, ça peut être un peu long. Mais nous avons montré un bon rythme", a commenté Green dont l'équipe menait 58-46 à la mi-temps. Utah est parvenu à ne pas se laisser décrocher et a entamé le 4e quart-temps mené 84-73. Mais les Warriors ont alors donné un coup de collier avec un 8-0 d'entrée alors que le Jazz manquait ses six premiers tirs.

Le résumé du match en vidéo : 

francetv sport @francetvsport