Gregg Popovich donne des leçons à Donald Trump et aux Américains

Gregg Popovich donne des leçons à Donald Trump et aux Américains

Publié le , modifié le

Connu pour son franc-parler mais également pour son passé dans l'armée (il a effectué son cursus universitaire à l'United States Air Force Academy), Gregg Popovich n'a pas mâché ses mots lors de la conférence de presse de rentrée des Spurs. Le coach de San Antonio, invité à s'exprimer sur les polémiques autour de Donlad Trump, n'a pas fait dans la demi-mesure: "Notre pays est une source d'embarras dans le monde", a-t-il lancé.

"C'est un individu qui pense que lorsque les militaires tiennent les armes durant l'hymne, c'est pour honorer le drapeau; C'est délirant. Complètement délirant. Mais c'est ce avec quoi nous devons vivre. Alors vous avez le choix: nous pouvons continuer à nous taper la tête contre le mur avec sa conduite, ou nous pouvons décider que les institutions de notre pays sont plus importantes, que les gens sont plus importants (...) et que nous faisons ce que nous devons faire." La parole est cinglante, et n'épargne personne. Gregg Popovich est un adepte des discours chocs. Parfois très courts (souvent devant les journalistes lors des matches), mais ici beaucoup plus longs. 

Et sur un sujet qui lui tient visiblement à coeur, l'entraîneur de San Antonio est également revenu sur le fond de l'affaire qui secoue les Etats-Unis: le racisme. Car si de plus en plus de sportifs mettent un genou à terre dans le sillage de Colin Kaepernick, le joueur des 49ers qui a initié l mouvement à l'été 2016, c'est pour protester contre les violences faites aux Noirs. "Nous n'avons aucune idée de ce que ça signifie d'être né blanc.  (...) C'est comme si vous étiez à la marque des 50m sur un 100m. Vous avez ce type d'avantage, parce que vous êtes né blanc."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze