Goran Dragic
Goran Dragic succède à Boris Diaw, le dernier Sun à avoir été élu MIP | BART YOUNG / NBAE / GETTY IMAGES / AFP

Goran Dragic sacré MIP

Publié le , modifié le

Éliminé sur le fil de la course aux playoffs NBA, l'arrière de Phoenix Goran Dragic a été sacré ce mercredi MIP (Most Improved Player), meilleure progression de l'année dans la Grande Ligue. Le Slovène devance largement Lance Stephenson (Indiana) et Anthony Davis (New Orleans).

A choisir, il aurait sans doute préféré jouer les phases finales. Mais Goran Dragic devra se consoler avec le plus beau trophée individuel de sa carrière : celui de MIP, qu'il a logiquement décroché à l'issue d'une saison surprenante. Sur le plan collectif, d'abord, car si les Suns ne se sont pas qualifiés pour les playoffs, ils n'ont pas réalisé la saison désastreuse qu'on leur promettait à l'entame de l'exercice 2013-2014. Loin de là. Véritable poil à gratter de la conférence Ouest, la franchise de l'Arizona (48v-34d) a déjoué les pronostics en faisant tomber plusieurs grosses écuries malgré un effectif et un coaching staff inexpérimentés. 

Fer de lance de ce roster détonant, Goran Dragic a lui confirmé le potentiel qu'il avait laissé entrevoir ces dernières années. Le Slovène, qui avait entamé la saison avec une moyenne de 9,5 points en carrière, a terminé ses 76 matches avec une ligne statistique digne d'un All-Star (qu'il n'a pourtant pas été) : 20.3 points (50,5%), 5.9 passes et 3.2 rebonds. Le 28 février dernier, il a réalisé le match de sa vie en scorant 40 points face aux Pelicans. 

C'est une petite consécration pour Dragic, qui avait été sélectionné en 45e position de la Draft 2006 - par San Antonio - et qui a longtemps évolué dans l'ombre de Steve Nash à Phoenix.

NBA