Stephen Curry Golden State Warriors
Le joueur de Golden State, Stephen Curry | AFP - FREDERIC J. BROWN

Golden State vacille mais ne tombe pas

Publié le , modifié le

Le champion en titre Golden State a souffert comme jamais cette saison pour préserver son invincibilité samedi, tandis que son grand rival Cleveland a concédé sa deuxième défaite, à Milwaukee. Les Warriors sont finalement humains: alors qu'ils avaient dominé outrageusement leurs adversaires lors des dix premiers matches de la saison, ils ont longtemps été méconnaissables face aux Brooklyn Nets, pourtant au plus mal --une seule victoire--, avant de s'imposer 107 à 99 en prolongation.

Ils ont compté jusqu'à 17 points de retard dès la première période, avant  de retrouver peu à peu leurs repères et d'arracher l'égalisation et la  prolongation sur un panier à trois points d'Andre Iguodala (97-97). En prolongation, la franchise californienne a fait payer aux Nets leur  outrecuidance en leur infligeant un cuisant 10-2. Avec ses onze victoires consécutives, Golden State réussit l'un des  meilleurs débuts de saison de l'histoire, mais il lui manque encore quatre  succès pour égaler les quinze victoires initiales de Washington (1948-1949) et  Houston (1993-1994).

Le scénario de la soirée de Cleveland et de LeBron James fut quasiment  identique, sauf que les "Cavs" se sont inclinés au terme d'une double  prolongation 108 à 105. Cleveland, battu en finale par Golden State la saison dernière, continue de  survoler la conférence Est avec huit victoires et deux défaites. Mais cette défaite face aux jeunes et talentueux Bucks (5 victoires-5  défaites) a rappelé les limites de Cleveland, surtout en l'absence de Kyrie  Irving, toujours convalescent. Si James a fini la rencontre avec 37 points (13 sur 27 au tir), 12 rebonds  et quatre passes, et si Kevin Love a répondu présent avec 24 points et 14  rebonds, le banc n'a apporté que 22 points mais a contribué à cinq des 20  ballons perdus.

San Antonio a consolidé sa deuxième place de la conférence Ouest en battant  Philadelphie 92 à 83, mais les Spurs, sans Kawhi Leonard ni Manu Ginobili, ont  connu une grosse frayeur en fin de match. L'un des prétendants aux premiers rôles à l'Ouest, Houston, est au bord de  la crise de nerfs: les Rockets de James Harden se sont inclinés à domicile face  à Dallas, pourtant privé de Dirk Nowitzki, 110 à 98. Il s'agit de leur troisième défaite consécutive, la sixième de la saison,  synonyme de piteuse 12e place. La plupart des rencontres de la journée ont débuté par un hommage aux  victimes des attentats de Paris avec, comme à Washington et Los Angeles, La  Marseillaise avant le coup d'envoi.

  • La phrase du jour

La phrase du jour

"Nous sommes une bonne équipe, pas encore une grande  équipe, nous avons encore beaucoup de choses à améliorer", a admis LeBron James  après la deuxième défaite de Cleveland, la première depuis la soirée inaugurale  de la saison.

  • L'anecdote du jour: Curry dépasse Curry

L'anecdote du jour: Curry dépasse Curry

Stephen, le MVP 2014-2015, a  réussi plus de paniers à trois points réussis que son père Dell. Curry junior  n'a eu besoin que de cinq saisons et 427 matches pour parvenir au chiffre  phénoménal de 1246 alors que son paternel, l'une des meilleure gâchettes des  années 1990, s'était arrêté à 1245 au terme de 16 années en NBA et 1083  matches, essentiellement avec Charlotte et Toronto.
   

  • Le chiffre du jour: 2995

Le chiffre du jour: 2995

Les contres réussis par Tim Duncan durant sa  longue carrière NBA. Avec son "block" réussi contre Philadelphie, il a dépassé  David Robinson, l'autre légende de San Antonio, et s'est emparé de la 5e place  du classement des meilleurs contreurs de l'histoire de la NBA.

  • Les résultats de samedi

Les résultats de samedi

Golden State - Brooklyn 107 - 99 a.p.
Milwaukee - Cleveland 108 - 105 2 a.p.
San Antonio - Philadelphie 92 - 83
Phoenix - Denver 105 - 81
Houston - Dallas 98 - 110
Washington - Orlando 108 - 99
LA Clippers - Detroit 101 - 96

AFP

NBA