Stephen Curry (Golden State Warriors)
Stephen Curry et les Golden State Warriors sont de nouveaux favoris des Finales | RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Golden State et Curry égalisent face aux Cavaliers

Publié le , modifié le

Mené 2-1 dans les Finales NBA par les Cleveland Cavaliers, Golden State a réagi en s'imposant, à l'extérieur, lors du match 4 sur le score sans appel de 103-82. Désormais les deux franchises sont à deux victoires partout et les coéquipiers de Stephen Curry ont récupéré l'avantage du terrain avec un visage conquérant.

Les observateurs avaient réclamé un Stephen Curry plus agressif et des Warriors plus conquérants, le génial meneur n'a même pas eu à forcer son talent tant sa formation a dominé dans l'intensité une bien pâle et fatiguée équipe de Cleveland, symbolisée par LeBron James, 41 points de moyenne sur les trois premières rencontres et qui s'est arrêté à 20 la nuit dernière. Ce large succès (103-82) des joueurs de la baie d'Oakland relance complètement les Finales NBA alors que les Cavaliers, qui avaient récupéré l'avantage du terrain, étaient devenus les favoris logiques en menant 2-1. Avec un match 5 disputé dans leur Oracle Arena, les Warriors sont de nouveaux lancés vers le titre NBA.

Cleveland fatigué

L'intensité mise par Cleveland sur les deux derniers matches notamment a sans doute coûté de l'énergie aux joueurs de David Blatt. Après le match 3, Matthew Dellavedova avait terminé sa nuit à l'hôpital, LeBron James reconnu "avoir mal partout". La nuit dernière, les Warriors ont dominé leur adversaire dans ce compartiment ô combien primordial. "Nous avons été plus agressifs, on a dicté le rythme de la rencontre et on les a pris de vitesse, alors que lors des trois premiers matches de cette finale, les Cavaliers étaient les plus agressifs et les plus motivés", a reconnu Steve Kerr.

Si les Cavs ont pris le meilleur départ, comptant jusqu'à sept points d'avance, le leader n'a changé qu'une fois dans cette partie. C'est dire si une fois que Golden State a pris l'ascendant, la  meilleure équipe de la saison régulière ne l'a plus lâché, faisant même grimper l'écart jusqu'à 23 points. Le match a en fait basculé assez vite puisque, bien emmenés par Stephen Curry (22 points, 6 passes) et Andre Iguodala (22 points, 8 rebonds), les Warriors ont pris Cleveland à la gorge.

La frayeur LeBron James

La soirée a été bien mauvaise pour le "King". Maladroit au shoot (7/22), le quadruple MVP de la ligue, a en plus dû quitter le parquet avoir heurté une caméra près du terrain suite à un contact avec Andrew Bogut. James a souffert d'une entaille au crâne, saignant abondamment. S'il est revenu en jeu, il n'a jamais pu dominer comme il l'avait fait lors des trois premiers matches. Le numéro 23 des Cavaliers finit avec une belle ligne de statistique, proche du triple-double (20 points, 12 rebonds et 8 passes) mais il est loin de ses 41 points de moyenne sur le début de la finale. Timofey Mozgov a bien tenté de seconder son leader avec un record en carrière (28 points et 10 rebonds) mais les Cavs encaissent la troisième plus large défaite à domicile dans l'histoire des Finales NBA (-21).

Pour David Blatt, cette contre-performance s'explique par l'état de fatigue de son équipe: "C'était notre troisième match en cinq jours, on a eu un long voyage pour revenir d'Oakland", a admis l'entraîneur de Cleveland. Golden State, qui dispute sa première finale depuis 1975 et son troisième sacre, était pourtant le dos au mur: en cas de troisième défaite, les Warriors auraient eu un sacré défi à relever, puisque jamais une équipe menée trois victoires à une n'a remporté la finale NBA. "Il fallait qu'on gagne absolument ce match: on a fait moins d'erreurs et on s'est battu pendant 48 minutes. Ce n'est pas encore parfait, mais on se rapproche de ce qu'on peut faire", a souligné Curry, meilleur réalisateur de son équipe (22 pts) à égalité avec Andre Iguodala, titularisé pour la première fois cette saison. Cleveland, en quête du premier titre NBA de son histoire, a peut-être laissé passer sa chance. Réponse dimanche lors du match N.5 à Oakland.

NBA