Kyrie Irving, LeBron James, Cleveland Cavaliers
Les joueurs des Cavs Kyrie Irving et LeBron James | AFP - GREGORY SHAMUS

Finale NBA : Cleveland, grâce à Kyrie Irving et LeBron James, remporte le match 4 et reste en vie

Publié le , modifié le

Cleveland n'avait plus le choix et devait s'imposer lors du match 4 des Finales NBA face à Golden State. Et les Cavs l'ont fait. Emmenés par leur duo Kyrie Irving-LeBron James, ils se sont révoltés et ont surclassé les Warriors 137-116. Les Californiens ne réaliseront pas des playoffs parfaits et pourront conclure la série dans leur salle lundi. Les Cavs, eux, rêvent encore de réaliser un plus grand exploit encore que la saison dernière.

Les Warriors rêvaient de conclure ces playoffs par un dernier "sweap". Sur le parquet de Cleveland, ils avaient l'occasion de rentrer dans la légende en devenant la première équipe à réaliser un 16-0, des playoffs parfaits. Mais il ne faut jamais sous-estimer l'orgueil d'un champion. Surtout quand il est dos au mur. Cleveland avait l'obligation de gagner pour ne pas voir le rival, depuis deux saisons sacré, dans sa salle. Les coéquipiers de LeBron James l'ont fait. Avec la manière. Une victoire de 19 points et un match quasi-parfait symbolisé par les performances du "King" (31 points, 10 rebonds, 11 passes), qui est devenu le joueur ayant réalisé le plus de triple-double en finale (9, soit un de plus que Magic Johnson), et de Kyrie Irving (41 points). "Nous aussi, nous avons du sang de champion", a résumé James. Ils vont devoir continuer à le prouver dès lundi dans la salle des Warriors cette fois.

Dans une salle survoltée, dans une ambiance de folie, les Cavs ont réussi ce que personne n'avait encore fait en playoffs cette saison : battre l'armada des Warriors. Pour réaliser cet exploit, ils ont été insolents d'adresse, notamment à trois points (24 tirs réussis, un record, 53,3% de réussite derrière l'arc). Après un premier quart-temps exceptionnel (49 points, record en finale NBA), les Cavs n'ont pas relâché l'étreinte.

Lire aussi : James fait encore tomber les records

Les Californiens ont bien tenté de recoller, revenant à -13 ou -11 de temps en temps, mais le collectif de l'Ohio était trop concentré, trop concerné pour flancher. Derrière les locomotives Irving et James, tous ont rempli leur rôle et plus encore. Kevin Love (23 points), Tristan Thompson (10 rebonds) et J.R. Smith (15 points) ont apporté leur pierre à l'édifice. Dans le même temps, Curry (14 pts) restait sans réponse face à l'impact physique des Cavaliers: il a rallié les vestiaires sur le score improbable de 86 à 68 avec seulement six points à son actif et six tirs ratés sur sept tentés.

Durant trop seul

Les débats se sont ensuite équilibrés grâce à Durant (35 points), la seule star de Golden State à tenir tête à Cleveland, littéralement même, lors d'une vive explication avec LeBron James dans une 3e période extrêmement houleuse. L'ailier, qui a quitté Oklahoma City l'été dernier dans l'espoir de décrocher son premier titre de champion, a ramené son équipe, un temps reléguée à 22 longueurs, à 11 points (115-104). Cleveland a vite repris ses aises grâce à son adresse à trois points. Mais les champions en titre sont condamnés à l'exploit.

"Notre situation reste compliquée, Golden State est une grande équipe, mais on a montré avec notre agressivité qu'on était une équipe à l'ADN de champion", a renchéri James. Jamais une équipe qui a été menée 3-0 dans une finale NBA n'a en effet réussi à arracher le titre, mais rien n'est impossible pour Cleveland et "King James" comme ils l'ont déjà montré il y a tout juste un an en décrochant un titre inespéré. "Il faut leur tirer notre chapeau, ils ont réussi un match phénoménal, à nous maintenant de rebondir", a conclu Steve Kerr, l'entraîneur de Golden State.

Le Top 5 de la nuit :

NBA