Stephen Curry Golden State Warriors
Stephen Curry (Golden State Warriors) | Mitchell Leff / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Curry porte la curée

Publié le , modifié le

Avec 51 points, Stephen Curry a permis à Golden State de venir à bout de la résistance d'Orlando (130-114). L'arrière des Warriors en a profité pour ajouter une pierre à sa légende en inscrivant au moins un panier à trois points pour le 128e match de suite. Dans les autres rencontres de la nuit, San Antonio s'est imposé à Utah (78-96) tandis que la Nouvelle-Orléans a réussi à faire chuter Oklahoma (123-119).

Le match de la nuit : 52 victoires pour les Warriors, 51 points pour Curry

Le record de Kyle Korver, 127 matchs avec au moins un 3 points inscrit, ne tenait qu'à un fil. Stephen Curry s'est fait un malin plaisir de le découper. Le meneur de Golden State est désormais seul détenteur de cette série à longue distance et il a fait les choses en grand pour l'occasion. 51 points et 10 sur 15 à trois points. Tout simplement phénoménal. Le MVP en titre est en train de banaliser l'exploit. mais lui préfère souligne la difficulté de la tâche. "Je ne sais pas ce que ça donne de l’extérieur mais ce n’est jamais facile d’obtenir des victoires comme ça", a-t-il déclaré en rendant hommage au Magic. "Ils ont bien joué et ça a été dur. C’est une équipe qui a de l’avenir", concluait Curry. Avant que ce dernier ne prenne feu dans le 3e quart-temps, avec 24 points et 6/7 derrière l'arc, Orlando avait tenu la dragée haute au champion sortant (63-59 à la pause en faveur des Floridiens). Evan Fournier n'a pas été étranger à cette belle résistance avec ses 20 unités (à 6/12), ses 4 interceptions et ses 3 rebonds. Mais pas plus le Français que ses coéquipiers ne pouvaient stopper la magie Curry, à l'image de ce shoot du milieu du terrain au buzzer du 3e quart temps. "Je ne savais pas si j’avais une chance de tirer au départ. Mais quand on est dans une telle dynamique, qu’on a une bonne remise en jeu et de l’espace pour tirer".  Dit comme ça, le basket ça a l'air simple...

Le résumé du match en vidéo : 

Le joueur de la nuit : Anthony Davis trop fort pour OKC

Sa seule présence dans la raquette a suffi à faire chuter l'un des duo les plus terrifiants de la Ligue, Westbrook-Durant. Après avoir fait les montages russes (59 points dimanche puis 9 mardi), Anthony davis a retrouvé son rythme (élevé) de croisière en passant 30 points au Thunder. L'intérieur des Pelicans a également sorti de son goître 6 rebonds et 4 contres pour infliger à Oklahoma sa 3e défaite en 4 matchs. Inquiétant pour un prétendant au titre où les efforts cumulés de Westbrook et Durant (76 points à eux deux) ne suffisent plus à masquer quelques lacunes.

Le résumé du match en vidéo : 

Les Frenchies de la nuit : Parker se régale

Dans un match aussi hermétique qu'un Utah-San Antonio, Tony Parker est comme un poisson dans l'eau. Sa vision du jeu et ses accélérations permettent de casser les défenses tout en contrôlant le tempo de la rencontre. Dans ces conditions, pas étonnant que le meneur des Spurs se soit illustré avec 16 points, 6 passes, 3 rebonds en 30’53. L'étoile montante Leonard (29 points) et celle déclinante mais toujours brillante Duncan (14 points) ont également pesé dans la balance et permis aux Texans de mettre le Jazz en sourdine. Rudy Gobert, 8 pts et 6 rebonds, était définitivement trop juste fac à l'armada de San Antonio. 

Julien Lamotte

NBA