LeBron James et Kevin Love (Cleveland Cavaliers)
LeBron James et Kevin Love (Cleveland Cavaliers) | DAVID LIAM KYLE / NBAE / GETTY IMAGES / AFP

Cleveland assure, Philadelphie rate le coche

Publié le , modifié le

Dans un remake de la finalde conférence Est 2014-2015, Cleveland a battu Atlanta 109 à 97 grâce notamment à l'inoxydable LeBron James (19 points, 11 rebonds et 8 passes) mais surtout Kevin Love, auteur de 25 points et meilleur marqueur de la rencontre. De leur côté, les Sixers, toujours en quête d'une première victoire cette saison, ont cru réaliser la bonne opération face à Miami mais, à seulement 2 minutes du buzzer final, Dwayne Wade et consorts ont repris l'avantage pour finalement l'emporter 96 à 91.

Les absentes étaient nombreux du côté des Cavaliers (Mo Williams, Timofey Mozgov, Kyrie Irving et Iman Shumpert) mais cela n'a pas empêché les troupes de David Blatt de s'imposer à domicile face à Atlanta. Les Cavaliers ont mené la danse dès le premier quart-temps et le tandem LeBron James et Kevin Love, avec 44 points à eux deux, a fait le gros du travail face à des Hawks plutôt maladroits (48,6%). Ce succès, le 10e depuis le début de la saison,  permet à Cleveland de conforter sa place de leader en tête de la conférence Est. 

Sur le parquet du Heat, les Sixers ont cru à la victoire pendant la quasi intégralité de la rencontre, menant notamment de 17 points. Mais c'était sans compter sur un retour fulgurant des Floridiens et notamment de Dwayne Wade qui a inscrit pas moins de 27 points dans cette rencontre. Revenu à la marque, le Heat, dans les deux dernières minutes, a passé la vitesse supérieure, par l'intermédiaire de Gerald Green (6 pts) et Justise Winslow (11 pts) qui ont littéralement crucifié les Sixers pour l'emporter 96 à 91. Cette nouvelle défaite des hommes de Brett Brown est inquiétante et rapproche encore un peu plus la franchise de Philadelphie du triste record des New Jersey Nets (18 défaites consécutives en début de la saison 2009-2010).

A San Antonio, les Spurs de Tony Parker ont, eux, fait oublier leur revers de la veille face aux Pelicans en dominant Memphis (92-82). Bien plus solides en défense, les Texans ont pu compter sur un bon T.P. (18 points et 3 passes décisives). Avec seulement 8 petits points, Pau Gasol a été plutôt discret tandis que Kawhi Leonard, décisif en fin de rencontre, s'est fendu de 19 points. Ce succès, le 10e de la saison,  permet aux Spurs de relever un peu la tête, pour le plus grand bonheur de Gregg Popovich qui, la veille, n'avait pas caché son mécontentement à l'issue du match face à la Nouvelle-Orleans.

Dans les autres rencontres de la nuit,  les New York Knicks ont accru les tourments des Houston Rockets en  s'imposant dans leur salle (107-102): la franchise texane qui a limogé son entraîneur en début de semaine est 11e de la conférence Ouest avec seulement  cinq victoires pour neuf défaites, dont six devant son public ! Washington est allé s'imposer de justesse à Detroit (97 à 95). Enfin, les Pacers ont infligé une bonne correction aux Bucks de Milwaukee (123 - 86).

Les résultats de la nuit : 

Miami - Philadelphie 96 - 91
San Antonio - Memphis 92 - 82
Cleveland - Atlanta 109 - 97
Detroit - Washington 95 - 97
Houston - New York 102 - 107
Indiana - Milwaukee 123 - 86
Orlando - Sacramento 91 - 97

Isabelle Trancoën

NBA