Nicolas Batum Portland
L'ailier de Portland Nicolas Batum | AFP - SAM FORENCICH

Batum : "A l'Ouest, cela va être compliqué"

Publié le , modifié le

L'international français de Portland Nicolas Batum est conscient que les places en play-offs seront chères dans la conférence Ouest: "Cela va être compliqué et serré", a-t-il prévenu samedi après la défaite des Trail Blazers face aux Clippers (106-102).

Que vous inspire cette défaite face aux Clippers, l'un de vos concurrents directs à l'Ouest ?
Nicolas Batum
: "Chaque match va être comme celui-ci, cela va être très serré à l'Ouest. Il faudra faire une grosse saison et ne rien lâcher pour décrocher une place en play-offs. C'est assez incroyable, cela va être compliqué, il y a dix-douze  équipes qui peuvent prétendre à aller en play-offs à l'Ouest. Quand on voit la  densité à l'Ouest, une place en play-offs est déjà un sacré objectif. Celui qui  arrive à prédire la bonne finale de conférence est vraiment très fort".

Vous avez réussi en 2013-14 votre meilleure saison en NBA (13 pts, 7,5  rbds, 5,1 passes et 36 min par match) et obtenu une médaille de bronze  historique avec l'équipe de France lors de la Coupe du monde 2014: la reprise  a-t-elle été facile à gérer ?
N. B.
: "Cette année, la reprise a été plus difficile pour moi. Normalement,  j'arrive bien à enchaîner, mais c'était plus difficile cette saison. J'ai  beaucoup joué la saison dernière et cet été. Je n'ai pas loupé un match, j'étais N.1 en distance parcourue. J'enchaîne beaucoup, je n'ai donc pas la fraîcheur que j'avais les années précédentes, mais c'est à moi de m'adapter,  tout va bien maintenant".

Qu'espérez vous cette saison, une première participation au All Star Game, le match opposant les meilleurs joueurs de l'Est et de l'Ouest ?
N. B.
: "Il n'y a pas d'objectif +perso+. Je ne m'en fixe pas depuis deux ans:  je me dis que si l'équipe fait une bonne saison, j'aurais fait une grosse saison. Je sais ce que j'ai à faire, je sors de ma meilleure saison depuis que je suis là. Je dois juste faire mon boulot".

Vidéo : la rencontre Portland-Los Angeles Clippers

AFP