Le joueur des Milwaukee Bucks, Giannis Antetokounmpo
Le joueur des Milwaukee Bucks, Giannis Antetokounmpo | AFP - MADDIE MEYER

Antetokounmpo forfait: Milwaukee se défend, avec le soutien de la NBA

Publié le , modifié le

Les Milwaukee Bucks se sont défendus ce dimanche d'avoir demandé à leur joueur-vedette Giannis Antetokounmpo de renoncer à sa participation à l'Euro-2017 (31 août-17 sept) avec la Grèce et ont reçu le soutien de la Ligue nord-américaine de basket (NBA). "Nous sommes en plein accord avec notre staff médical et cette décision est dans le meilleur intérêt de Giannis", blessé à un genou, a déclaré le manageur général des Bucks Jon Horst au quotidien local Milwaukee Journal Sentinel.

"Il est prévu que Giannis rallie Milwaukee cette semaine pour suivre des soins quotidiens et un programme de convalescence afin d'être prêt pour le stage de préparation" de la saison NBA 2017-18, a-t-il ajouté. Le dirigeant de Milwaukee a expliqué qu'Antetokounmpo avait signalé dès le début de la préparation de l'Euro-2017 avec la Grèce que son genou droit le faisait souffrir. 

"Nous avons contacté la Fédération grecque pour lui demander que Giannis stoppe les entraînements avec courses et sauts", a-t-il indiqué en précisant que les médecins de l'équipe NBA avaient consulté leurs homologues grecs. Horst n'a en revanche pas répondu directement aux accusations de la Fédération grecque qui, la veille, avait assuré que Milwaukee avait fait pression sur l'ailier pour qu'il ne participe pas à l'Euro-2017. De son côté, la NBA a indiqué dans un bref communiqué que "la NBA et les Milwaukee Bucks ont suivi le protocole établi par la NBA et la Fédération internationale". 

"Giannis a une blessure confirmée par plusieurs examens et toute suggestion du contraire est fausse", a-t-elle ajouté. Antetokounmpo, né en Grèce de parents nigérians, a réalisé en 2016-17 la meilleure saison de sa jeune carrière NBA avec des moyennes de 22,9 points et 8,7 rebonds par match de saison régulière.
La Grèce va affronter en phase de poules la France, la Pologne, la Finlande, l'Islande et la Slovénie dans le cadre du groupe A à Helsinki.

AFP