Pietrus Orlando Magic 112010
Le Français Mickaël Pietrus | AFP - Getty images

NBA - Un Piétrus record, un Love sur son 31

Publié le , modifié le

Le Français d'Orlando est sorti du banc pour inscrire 24 points en huit paniers à trois points, son record en NBA. Malgré cette performance, il n'a pas évité la défaite de son équipe à domicile face à Toronto. Les 21 points de Nicolas Batum n'ont pas permis à Portland de battre Oklahoma City. Boris Diaw a réalisé son meilleur match depuis le début de saison lors de la victoire à Washington. Mais le héros de la soirée est Kevin Love avec 31 points et 31 rebonds.

Malgré un Mickaël Pietrus diabolique aux tirs primés avec huit paniers à trois points inscrits sur 11 tentatives, pour finir avec 24 points, deux rebonds et une passe, Orlando Magic a été surpris sur son parquet par les Toronto Raptors 110-106. Les Canadiens, qui ne comptaient alors qu'une victoire en huit matches, ont pu s'appuyer sur Andrea Bargnani et Demar DeRozan, auteurs respectivement de 27 et 26 points. L'enseignement majeur de la soirée pour Piétrus. Pour la première fois de la saison, il a été un élément majeur d'Orlando. Le Français a toutefois perdu un ballon crucial pour le Magic, alors qu'il restait 6 secondes à jouer et que le score était de 106-103 pour Toronto. Avant, Piétrus, qui a presque fini meilleur marqueur du Magic (Dwight Howard 25 pts), avait joué 30 min alors qu'il ne tournait jusque-là qu'à 15 min par match pour 5 points de moyenne. Il était en fait victime d'un changement dans la rotation d'Orlando: l'entraîneur Stan van Gundy avait fait descendre Rashard Lewis en N.3 et installé Ryan Anderson en N.4. Du coup Piétrus, souvent le premier à sortir du banc, avait perdu cette place au profit de Quentin Richardson. L'expérience n'a pas été concluante et l'entraîneur est revenu à un schéma plus classique: Richardson retrouve sa place de titulaire en N.3, Lewis remonte au poste 4, Anderson passe à la trappe et Piétrus retrouve son rôle de 6e ou 7e homme. Ce devrait être le plan de jeu d'Orlando pour les semaines à venir. Ce n'est pas le Guadeloupéen qui s'en plaindra.

Avec 21 points (son meilleur total de la saison), 6 rebonds et 2 passes décisives en seulement 32 minutes, Nicolas Batum est sorti du lot pour les Blazers, qui sont inclinés à Oklahoma City (110-108), où Russell Westbrook (36 points) et Kevin Durant (34) ont été intenables. Boris Diaw a été tout aussi efficace que ses compatriotes mais plus heureux, puisqu'il s'est imposé 93-85 avec ses Charlotte Bobcats dans la salle des Washington Wizards. Le Français a signé 19 points à 8/10 aux tirs, ajoutant cinq rebonds et cinq passes à sa fiche du soir. Des chiffres supérieurs à ses moyennes de la saison. Il a été particulièrement adroit, avec 80% de réussite aux shoots. Les autres Français ont connu moins de réussite. Ronnie Turiaf (New York),  Pape Sy (Atlanta) et Rodrigue Beaubois (Dallas) sont toujours blessés. Ian Mahinmi a joué les utilités lors des 49 dernières secondes de la victoire des Mavs contre Philadelphie. Mieux que Kevin Seraphin (Charlotte) pas entré en jeu et Alexis Ajinça pas convoqué (Charlotte).

L'intérieur des Timberwolves du Minnesota Kevin Love a marqué 31 points et capté 31 rebonds vendredi lors de la victoire des siens sur New York (112-103), devenant le premier joueur NBA depuis 28 ans à finir un match avec au moins 30 points et 30 rebonds. Love, sacré champion du monde en Turquie en septembre avec les Etats-Unis, a profité de la faiblesse du secteur intérieur des Knicks, avec Amare Stoudemire vite handicapé par les fautes et Ronny Turiaf absent sur blessure, pour régner sous les panneaux avec 12 rebonds offensifs et 19 rebonds défensifs. Le dernier à avoir réussi pareil performance était Moses Malone, avec 32 points et 38 rebonds pour Houston contre Seattle en 1982.

"Je me suis mis en tête que chaque rebond était pour moi. Je me suis impressionné", a expliqué Love, qui avait capté 24 rebonds mardi lors d'une défaite contre les Los Angeles Lakers, champions NBA en titre. Les Timberwolves ont effacé un déficit de 21 points, en début de troisième quart temps, pour s'imposer face à des Knicks médusés notamment par un passage à 33-9 pour Minnesota et défaits pour la quatrième fois d'affilée. Love a pris 15 des 23 rebonds de Minnesota dans le troisième quart temps. Il a aussi fait 5 passes décisives dans le match. "Kevin a fait un match incroyable, a réagi l'entraîneur Kurt Rambis. Ces stats sont ridicules, je ne sais pas quoi dire." A deux minutes de la fin de la rencontre, Love est sorti du terrain sous une ovation debout.

Les Utah Jazz ont confirmé vendredi leur nouveau statut de spécialistes des renversements de situation en inscrivant les neuf derniers points de leur match de NBA face aux Atlanta Hawks pour s'imposer 90-86. Utah a compté jusqu'à 11 points de déficit dans le dernier quart-temps mais pour la quatrième fois en quatre matches, la franchise de Salt Lake City a surmonté un retard à deux chiffres pour finir par l'emporter. Du coupDeron Williams (24 points, 10 passes) et Al Jefferson (15 points, 10 rebonds et six passes) ont été les grands artisans de ce retour en fanfare des Jazz qui enfoncent les Hawks dans leur déprime. Après avoir signé six victoires d'affilée en ouverture de la saison, Atlanta a perdu les quatre derniers matches et n'a pu être sauvé vendredi par un excellent Josh Smith (20 points à 8/11 et 10 rebonds). En revanche, les Jazz ont gagné leur quatrième match consécutif, leur troisième d'affilée en déplacement.

Atlanta 86 - 90 Utah
Indiana 99 - 102 Houston
Orlando 106 - 110 Toronto
Washington 85 - 93 Charlotte
Minnesota 112 - 103 New York
Dallas 99 - 90 Philadelphie
Phoenix 103 - 89 Sacramento
Oklahoma City 110 - 108 Portland
L.A Clippers 107 - 113 Detroit

Mathieu Baratas