Parker San Antonio Domicile 112010
Tony Parker file au panier | AFP - Getty Images

NBA - San Antonio, Chigaco et Orlando s'imposent, pas Boston

Publié le , modifié le

Avec les 27 points de Tony Parker, San Antonio a dominé Sacramento, glanant ainsi son 53e succès de la saison, ce qui lui permet de conforter sa première place. Dans le duel franco-français de la nuit, le Charlotte de Boris Diaw (5 pts) a pris le meilleur sur le Portland de Nicolas Batum (13 pts). Orlando perd face à Golden State comme Boston à Philadelphie. Malgré le 0 en attaque de Joakim Noah, Chicago a battu Atlanta et remonte au classement de la Conférence Est.

San Antonio est bien le patron de la Ligue après son 53e succès de la saison. Récemment touché au mollet, Tony Parker a montré qu’il était en pleine forme. Avec 27 points (11/18 au tir, 2/2 à trois points), dont 13 points le troisième quart-temps, et 6 passes, le meneur français a été décisif.  "TP", qui devait être absent entre deux et quatre semaines selon le premier  diagnostic après s'être blessé au mollet gauche, était revenu à la surprise  générale après seulement deux matches. Depuis ce retour, il tourne à 21,6 points et 7 passes décisives de moyenne  en trois matches, soit au-dessus de ses statistiques pour la saison (17,3  points, 6,6 passes). Avec Tim Duncan (15 pts, 10 rbds) et Manu Ginobili (24 pts, 4 rebonds, 7 passes) toujours aussi inspiré, les Spurs de Gregg Popovich peuvent déjà préparer les play-offs.

En revanche, la soirée a été plus difficile au niveau personnel pour Joakim Noah, qui a joué 30 minutes mais s’est cantonné rapidement à des tâches défensives (11 rebonds et 2 passes). C’est la première qu’il n’inscrit pas de point dans une rencontre cette saison. Heureusement, Chicago porté par Derrick Rose (34 pts, 6 rebonds, 5 passes) s’est imposé contre Atlanta et remet la pression sur Boston, défait pour sa part à Philadelphie. Il s’agit de la deuxième défaite d’affilée pour les Celtics face à cet adversaire qu’ils pourraient retrouver aux play-offs. Pas moins de cinq joueurs de Philadelphie ont inscrit plus de dix points. Une défaite bizarre car Boston avait le match en main (+5) avant de rater huit tirs de suite au milieu du quatrième quart-temps.Conséquence: Chicago est 2e de la conférence est, avec désormais seulement une défaite de plus que Boston.

Orlando aura été la seule équipe à s'incliner sur son parquet face à Golden State emmené par un duo de feu Monta Ellis (39 points, 7/9 à trois points, 6 rebonds et 11 passes) et Dorell Wright (32 points). Malgré l'abattage de Jason Richardson (30 points) et la précision de Hedo Turkoglu, auteur du tir primé synonyme de prolongation à 8 secondes de la fin, Orlando a fini par s'incliner. Un faux-pas étonnant pour une équipe qui vise la finale de Conférence. Dans le duel franco-français de la soirée, Boris Diaw (5 pts, 4 rbds) a pris le meilleur sur Nicolas Batum (13 pts, 7 rbds) lors de la victoire de Charlotte sur Portland. Les deux équipes restent en lice pour  une place en play-off, même si la tâche des Bobcats, qui n'ont gagné que trois  matches sur les dix derniers disputés, s'annonce difficile.

Résultats de la nuit :
Charlotte-Portland 97-92
New Jersey-LA Clippers 102-98 ap.
Philadelphie-Boston 89-86
Toronto-Indiana 108-98
Chicago-Atlanta 94-76
Minnesota-Utah 122-101
Oklahoma City-Detroit 104-94
San Antonio-Sacramento 108-103
Orlando-Golden State 120-123 ap

Mathieu Baratas