Derrick Rose - Chicago
Derrick Rose (Chicago Bulls) | AFP - LAYNE MURDOCH

NBA - Play-offs: Chicago reprend l'avantage, les Lakers coulent

Publié le , modifié le

Surpris dans sa salle lors du premier match de la série, Chicago a repris l'avantage terrain en s'imposant à Atlanta 99 à 82 grâce à un excellent Derrick Rose, auteur de son record en carrière avec 44 points en play-offs, et un précieux Joakim Noah en défense (2 points, 15 rebonds, 5 contres). Pour les Lakers, champion en titre, le "sweep" n'est plus très loin. Battues à deux reprises à domicile, Los Angeles a chuté à Dallas (98-92) pour être mené 3-0 dans la série.

Rose porte les Bulls

Derrick Rose, auteur de son record  en carrière avec 44 points, a permis à Chicago de s'imposer vendredi à Atlanta  (99-82). Plus que la victoire, la performance de Rose a montré pourquoi il avait été récemment élu comme le plus jeune MVP  (meilleur joueur de la saison) de l'histoire de la NBA et surtout qu'il était bien un joueur de play-offs. Avec 44 points, dont 17 dans le premier quart-temps 7 passes décisives et 5 rebonds, l'arrière-meneur des Bulls a été étincelant, ajoutant 1 interception et 1 contre. Diabolique d'adresse (16 sur 27 aux tirs), il a inscrit quatre paniers à  trois points dont deux à la suite à moins de six minutes de la fin du match  pour porter l'écart à 19 points et finir d'enterrer les maigres espoirs des  Hawks, qui ont été menés au score durant l'essentiel de la partie et ont  véritablement décroché dès le deuxième quart-temps.

Le pivot franco-américaino-suédois Joakim Noah a de nouveau joué un rôle défensif très important pour les Bulls, avec 15 rebonds captés et 5 contres (son record en play-offs). Offensivement, il a été moins en verve avec seulement 2 points (1 sur 8 aux tirs), malgré 3 passes décisives. Impeccable d'adresse à trois points (50% de réussite), Chicago a aussi été supérieur au rebond, avec notamment 18 prises offensives (8 pour le seul Noah). Côté Atlanta, seul le meneur Jeff Teague a surnagé (21 points) malgré sa lourde tache de défendre sur Derrick Rose alors que les All Star Joe Johnson (10 pts, 3 passes) et Al Horford (10 pts, 8 rbds), ancien coéquipier de Noah à Florida, ont été peu productifs. Le rookie français d'Atlanta Pape Sy a marqué le premier point de sa carrière en play-offs lors de ses trois minutes de jeu, qu'il a aussi mises à profit pour faire 2 passes décisives, prendre 1 rebond et faire 1 interception.

Les Bulls peuvent creuser l'écart dimanche à Atlanta dans le match N.4,  avant que la série ne revienne à Chicago pour le match N.5

Les Lakers statistiquement éliminés

Jamais dans l'histoire des play-offs NBA une des 98 équipes menée 3  victoires à 0 est parvenue à surmonter un tel handicap. C'est pourtant cet exploit impossible que Los Angeles devra réaliser pour  continuer à croire à un troisième titre consécutif. Les doubles  champions NBA en titre espéraient cette année égaler le record de titres NBA de Boston (17) tout en  offrant à son entraîneur Phil Jackson un départ à la retraite à la mesure de son palmarès (11 bagues de champion, record pour un coach NBA). "Il ne faut pas se relâcher, a prévenu Dirk Nowitzki. Il ne faut pas les laisser  y croire et il faut refaire le même grand match dimanche." Mais si Dallas l'emporte dans le match N.4 dimanche à domicile, les Lakers  encaisseront alors leur premier "coup de balai" ("sweep", défaite en quatre  matches) depuis douze ans et leur élimination à ce même stade des demi-finales de Conférence Ouest face à une autre équipe texane, San Antonio, N.1 cette saison et éliminé en play-offs. L'artisan du succès de Dallas a de nouveau été l'Allemand Dirk Nowitzki,  auteur de 32 points, bien secondé par Jason Terry (23 pts) et le Serbe Peja  Stojakovic (11 pts dans le dernier quart temps, 15 au total).

Dallas comptait pourtant 7 points de retard à cinq minutes de la sonnerie  mais les Lakers ont effectué une fin de match très pauvre, sans l'aide de  Bryant (seulement 2 pts dans les cinq dernières minutes, 4 dans le dernier  quart temps et 17 au total) ni de l'Espagnol Pau Gasol (12 points, 3 dans les  cinq dernière minutes) et ont fini la rencontre en encaissant un 18-6. Gasol a de nouveau été très décevant et a même été plusieurs fois "secoué"  par Phil Jackson à cause de sa défense suspecte et de son manque de réussite en  attaque (5 tirs réussis sur 13). Le seul à tirer son épingle du jeu côté Lakers  a été Andrew Bynum avec 21 points et 10 rebonds. "Nous avons perdu en ne shootant pas bien dans les cinq dernières minutes  du match", a commenté Bynum. Avec une faute inutile sur Terry à 18 secondes de la fin alors les Lakers  n'étaient menés que de deux points (91-93) puis une perte de balle sur la  remise en jeu suivante, le meneur Derek Fisher a coûté très cher aux Lakers.

Conférence Est
A Atlanta:
Chicago bat Atlanta 99 à 82
Chicago mène la série 2 victoires à 1

Conférence Ouest
A Dallas:
Dallas bat Los Angeles Lakers 98 à 92
Dallas mène la série 3 victoires à 0

Mathieu Baratas