Kevin Durant
Kevin Durant lors du match Golden State Warriors - Los Angeles Lakers | JONATHAN DANIEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

NBA : Golden State s'impose avec son équipe bis tandis que Washington écœure Boston

Publié le , modifié le

Golden State a renoué mercredi avec la victoire après deux défaites de suite en dominant les Los Angeles Lakers 117 à 106 malgré les absences de plusieurs cadres, dont Stephen Curry. A l'Est, Boston, également décimé, a perdu d'un petit point en prolongation face à Washington (125-124).

Défaits à Portland (125-108), puis Minneapolis (109-103), les Warriors (52 v-16 d) ont sans doute dit adieu à la première place de la conférence Ouest qui semble promise à Houston (53 v-14 d).  Les champions NBA en titre ont fait le choix de privilégier la santé de leurs stars, plutôt que d'essayer de rattraper les Rockets dans le final de la saison régulière. C'est ainsi que Stephen Curry, qui s'est tordu la cheville droite jeudi dernier, ne rejouera pas au mieux avant le 20 mars, tandis que Klay Thompson s'est fracturé le pouce droit et sera indisponible pendant deux semaines. Privé également de David West et d'Andre Iguodala, Steve Kerr en a profité pour laisser au repos Draymond Green, contre les Lakers cette nuit.

Porté par son seul joueur du cinq majeur disponible, Kevin Durant (26 pts), la franchise d'Oakland a maîtrisé les Lakers qui sont passés brièvement en tête juste avant la pause. Face à ses anciens coéquipiers, Nick Young a marqué 18 points tandis que le rookie Quin Cook a ajouté 13 points et Kevon Looney 11 unités. "Les remplaçants ont pris ce match comme une opportunité de montrer ce dont ils étaient capables, le coach a fait du bon boulot en dédramatisant la situation", a apprécié Durant. Les Lakers ont une nouvelle fois montré leur potentiel, même si les Playoffs semblent hors de portée (11e, 31 v-37 d). Julius Randle a marqué 22 points et Isaiah Thomas 20. Les deux joueurs ont eu une altercation et ont dû être séparés par leurs coéquipiers, avant une réconciliation en fin de match sur le banc.

Washington écoeure Boston

Comme Golden State, Boston est déjà qualifié pour les playoffs et semble se satisfaire de la 2e place de la conférence Est (46 v-22 d), derrière Toronto (50 v-17 d). Les Celtics sont eux aussi décimés par les blessures et absences : Kyrie Irving est laissé au repos pour ménager son genou gauche, Marcus Smart est blessé à un pouce et Al Horford est grippé. Boston a compté jusqu'à 20 points d'avance sur Washington (51-31), avant de s'effondrer en fin de temps réglementaire. Les Wizards ont arraché l'égalisation à trois secondes de la fin du 4e quart-temps grâce à un panier à trois points de Jodie Meeks.

En prolongation, Washington a pris rapidement le large, mais Boston est revenu et aurait pu s'imposer grâce à son rookie Jayson Tatum qui a égalisé (115-115) à trois secondes de la sirène, puis a raté le lancer franc sifflé pour une faute commise lorsqu'il a marqué son panier. Washington, porté par Bradley Beal (34 pts), est reparti de plus belle lors de la 2e prolongation et a rapidement compté six points d'avance pour signer sa 39e victoire en 69 matches. "C'est difficile à accepter, on aurait dû éviter de se retrouver dans cette situation en prenant plus tôt le large", a regretté Terry Rozier (21 pts).

Les résultats de la nuit : 

Golden State 117 - 106 Los Angeles Lakers
Miami 119 - 123 Sacramento
Washington 125 - 124 Boston
Milwaukee 117 - 126 Orlando

francetv sport @francetvsport