leb

NBA : Golden State plie à nouveau, LeBron James fait le show

Publié le , modifié le

Trois défaites en quatre jours, dont la dernière dimanche à San Antonio (104-92), Golden State a totalement perdu le cap lors de son périple au Texas, tandis que LeBron James a retrouvé avec plaisir Miami, son ancienne équipe qu'il a écoeurée avec 51 points.

Après Houston (107-86) jeudi et Dallas (112-109) samedi, San Antonio a brouillé les cartes des Warriors qui ont perdu la première place de la conférence Ouest. Les absences de Stephen Curry et de Draymond Green, blessés respectivement aux adducteurs et à un pied, ont pesé lourd. Mais les doubles champions en titre ont vite été submergés par les Spurs, portés par LaMarcus Aldridge (24 pts) et DeMar DeRozan (20 pts). Kevin Durant et Klay Thompson ont répondu respectivement avec 26 et 25 points, mais ils ont manqué de précision, à l'image de leurs coéquipiers bien timorés (40,7% au tir, 19,2% à trois points).

"Dans le dur"

Après cette sixième défaite, dont cinq lors de ses sept derniers matches, Golden State est désormais devancé par Portland (11 v-5 d). C'est seulement la troisième fois depuis que Steve Kerr a pris les commandes de la franchise d'Oakland en 2014 que son équipe perd trois matches de suite."On est dans le dur, mais la saison est encore longue", a déclaré l'entraîneur des Warriors, qui refuse de dramatiser. "Depuis quatre-cinq ans, cette équipe vit un rêve et là, elle traverse l'une de ses périodes les plus dures, c'est ça la réalité de la NBA, la vraie adversité qu'on n'a pas forcément connu les saisons dernières. Il faut qu'on joue mieux et qu'on communique mieux. On shoote trop vite, car on est vite frustrés", a-t-il regretté. S'il faudra encore attendre sans doute une petite semaine pour revoir Curry sur les terrains, Green devrait être à nouveau opérationnel mercredi. Reste à voir si son altercation avec Durant lundi dernier en plein match est bien digérée par tous les acteurs.

James fait mal à son ancienne équipe 

LeBron James n'a pas fait de sentiments face à Miami, l'équipe avec qui il a remporté ses deux premiers titres NBA entre 2010 et 2014. La superstar des Lakers a atteint pour la douzième fois de sa carrière le seuil des 50 points et conduit son équipe à une nette victoire 113 à 97. Il a distancé à lui seul le Heat dès la première période en marquant 19 points et a fini la rencontre avec six tirs primés réussis et une réussite aux shoots de 61,3%. "King James" avait déjà affolé les compteurs mercredi dernier en marquant 44 points, ce qui lui avait permis de faire son entrée dans le top 5 des meilleurs marqueurs de l'histoire.

Grâce à leur superstar, les Lakers ont repris leur marche en avant, après leur lourde défaite samedi à Orlando (130-117). Ils ont remporté cinq de leurs six derniers matches et sont repassés à la 7e place de la conférence Ouest (9 v-7 d). "C'est toujours génial de revenir ici, j'ai connu des belles choses dans cette salle", a rappelé James qui n'a pas retrouvé face à lui son grand ami Dwyane Wade, en congé paternité à... Los Angeles. "Samedi contre Orlando, on n'avait pas digéré notre long voyage à travers tout le pays. Quand on défend aussi bien, on est une très bonne équipe", a-t-il souligné. Mercredi, James retrouve Cleveland, l'équipe qu'il a conduite au titre de champion NBA en 2016 et qu'il a quittée l'été dernier.

Tous les résultats : 

Miami - LA Lakers 97 - 113

Orlando - New York 131 - 117

Washington - Portland 109 - 119

San Antonio - Golden State 104 - 92

Minnesota - Memphis 87 - 100

AFP