Nancy toujours en haut, l'ASVEL toujours en bas

Nancy toujours en haut, l'ASVEL toujours en bas

Publié le , modifié le

Nancy, qui a battu samedi le Paris-Levallois (82-64), reste seul en tête de la ProA, avec six succès en autant de journées, devant Gravelines et Chalon, vainqueurs de Cholet (76-66) et du Mans (99-91), tandis que le spectre d'une crise s'annonce à l'ASVEL, défait au Havre (77-68).

L'ASVEL ne trouve pas de solutions

Tony Parker a beau avoir été élu cette semaine meilleur joueur du mois d'octobre, et avoir marqué 21 points sur le parquet havrais, il n'y a pas eu d'embellie villeurbannaise, six jours après la large défaite (92-77) subie contre le leader Nancéien, lors du choc de la journée précédente. Contre des Normands, où Nicholas Pope s'est régalé (24 pts avec un 4 sur 6 à longue distance), l'ASVEL a sombré dans le jeu, en témoigne une adresse indigne d'un prétendant au titre (38,1% aux tirs, 48,1% aux lancers francs). Avec un bilan de deux victoires contre quatre défaites, les hommes de Pierre Vincent pointent à une inquiétante 10e place et voient leurs concurrents s'échapper.

Le premier d'entre eux reste évidemment Nancy, qui a de nouveau pu compter sur sa vedette à tout faire, Nicolas Batum (19 pts, 6 passes et 6 rbds) pour se débarrasser de Paris, deux jours à peine après l'exploit en Euroligue contre Vitoria (90-85). Les Lorrains reprennent leur place sur un fauteuil d'où les avait délogés pour quelques heures Gravelines, impressionnant vainqueur vendredi chez le finaliste sortant, grâce également à l'apport d'un Bleu, l'arrière Yannick Bokolo (16 points, 5 passes, 5 rebonds).

Les Chalonnais ont eu besoin de la prolongation pour venir à bout des Manceaux, où les 28 points de Rochestie n'ont pas suffi. Schib (22 pts, 8 passes) et Evtimov (18 pts, 7 rbds, 4 passes) ont été les artisans du 4e succès d'affilée de leur équipe. Sur son parquet, Strasbourg s'est relancé après sa défaite à Chalon la semaine passée, en battant Roanne (93-80). La SIG, avec quatre joueurs entre 17 et 20 points, a tranquillement maintenu son avance de 12 unités du premier quart-temps.

Ajinca frappe déjà fort

Pour son retour dans le Var, l'intérieur estampillé NBA Alexis Ajinça a fait des étincelles. Ses 19 pts, 13 rbds et 2 contres ont grandement contribué au premier succès de la saison de Hyères-Toulon aux dépens de Poitiers. Du coup c'est Pau-Orthez qui hérite de la dernière place, fessé à Orléans (98-62), ultra dominateur aux rebonds (43-22). Enfin, Dijon a décroché son 2e succès de la saison contre Nanterre (66-62), grâce à un dernier quart-temps au galop (30-15).

Gilles Gaillard