Nancy Akingbala lay-up 102010
Akingbala marque pour Nancy | AFP - JOHANNA LEGUERRE

Nancy prend une option pour la finale

Publié le , modifié le

Nancy a rompu au moment opportun sa série noire face à Villeurbanne cette saison, en s'imposant à domicile (109-93) en demi-finale aller de ProA, au terme d'une partie enlevée où le Sluc a peu à peu étouffé son adversaire.

Défait trois fois en autant de confrontations jusque-là cette saison par l'Asvel, Nancy a trouvé la clé et a ainsi posé une option sur la finale, en attendant le match retour, mercredi (20h30) dans le Rhône. Les hommes de Jean-Luc Monschau ont construit leur succès au coeur du 3e quart-temps, en imposant leur puissance physique, notamment dans la raquette,
grâce à un performant trio Victor Samnick-Akin Akingbala-Moussa Badiane, auteur de 44 pts pour 23 rebonds captés. Villeurbanne avait pourtant réussi à imposer son rythme et ainsi creusé un petit écart en début de match (16-9, 5e), s'appuyant sur un Cliff Hammonds exceptionnel à trois points (3/3 à la pause, 5/7 au final).

Les Lorrains étaient cependant restés au contact, seulement menés 49-47 au terme des 20 premières minutes, en profitant des balles perdues adverses, notamment par un excellent Samnick (6/8 au tir, 5 rb à la pause). Nancy faisait grimper l'intensité de la partie au retour des vestiaires. Plus agressifs, les Nancéiens confisquaient tous les rebonds (38 contre 25 à
l'Asvel au final) et réglaient la mire derrière l'arc (4/5 au 3e quart-temps). Le Sluc se détachait inexorablement en empilant un terrible 17-3 entre la 23e et la 27e, pour finalement remporter le quart-temps 33-13 (80-62, 30e) au plus grand plaisir du public lorrain, ravi du spectacle de qualité proposé des deux côtés. Avec un Davon Jefferson légèrement en-dedans, un Edwin Jackson incapable de reproduire sa performance du dernier match, face à Chalon (30 pts), et en dépit d'un Mickaël Gelabale toujours exemplaire (28 pts), Villeurbanne ne parvenait pas à recoller au 4e quart-temps.

AFP