Nancy Orléans Mims ATTENTION JOUEUR BLESSE 012010
Ralph Mims sous le maillot nancéien | AFP - ALAIN JOCARD

Nancy perd une griffe avec Mims

Publié le , modifié le

Le tout nouveau leader de Pro A n'a pas baigné dans l'euphorie après son succès contre Poitiers 76-69. Le coach de Nancy Jean-Luc Monschau a même passé une nuit blanche ! La raison de cette "panique" à Gentilly ? Samedi, le Sluc a gagné un match mais a perdu très gros avec la blessure de son arrière Ralph Mims. Les Couguars sont touchés.

L'Américain (24 ans, 1,91m) s'est blessé au genou droit en tentant une récupération de balle acrobatique. Après les examens passés dimanche matin à l'hôpital de Nancy, le diagnostic est tombé, froid comme une lame : Mims est victime d'une rupture des ligaments croisés du genou droit. Sa saison est d'ores et déjà terminée puisque le joueur va devoir attendre quelques jours que le genou dégonfle avant de passer sur le billard le 3 novembre. Le coup est dur pour Mims et son club car l'ancien roannais était le deuxième meilleur marqueur du championnat avant cette troisième journée, avec 20,5 points de moyenne. Monschau a donc réactivé ses scouts pour dénicher une perle rare capable de remplacer Mims au pied levé. « J’ai travaillé toute la journée et je vais continuer toute la nuit, a expliqué le coach lorrain dans L'Est Républicain. On me propose beaucoup de joueurs avec évidemment des profils différents. Ce qui est sûr, c’est qu’on ne retrouvera pas un Ralph Mims à qui toute l’équipe pense beaucoup depuis sa blessure. Dans une liste de joueurs sélectionnés, je dois vérifier, regarder sur internet si je trouve une vidéo sur le joueur et confronter les qualités et les défauts des uns et des autres par rapport aux besoins de mon groupe. Ralph avait cette qualité de scoreur à trois points, animé d’une confiance inébranlable, capable aussi de se créer lui-même son shoot sur une possession difficile. Il avait aussi pris conscience de ses progrès à faire en défense car avant tout Ralph est un gagneur. » Ce n'est décidément pas la joie dans le vestiaire nancéien puisque Victor Samnick a perdu son papa et va devoir se rendre aux USA pour l'inhumation. Il sera de retour jeudi, la veille d'un chaud déplacement à Villeurbanne. Sale période.